in

La NASA explique comment elle ramènera l’humanité sur la Lune en 2024

Le document explique le type de tests scientifiques que les astronautes doivent effectuer (et les échantillons qu’ils doivent collecter) lorsqu’ils arrivent à destination. Il détaille également le rôle que la passerelle lunaire jouera pour établir une présence permanente sur la Lune, par exemple comment elle fournira les besoins vitaux de base pour les astronautes se préparant à leur voyage vers la surface lunaire.

Pour ceux qui ont suivi de près le programme Artemis, la NASA a également inclus des détails supplémentaires, y compris un nouveau test qu’elle prévoit d’exécuter pendant la mission Artemis II. Artemis II sera le premier vol en équipage du programme et emmènera les astronautes dans un survol lunaire. Le nouveau test sera une «démonstration d’opérations de proximité» pour évaluer les capacités de manipulation manuelle d’Orion et tous les matériels et logiciels associés. Il fournira à la NASA les données qu’elle ne peut obtenir des préparatifs sur le terrain mais dont elle a besoin pour la mission d’atterrissage sur la Lune.

Dans une introduction qu’il a écrite pour le document, Bridenstine dit:

«Dans le cadre du programme Artemis, l’humanité explorera des régions de la Lune jamais visitées auparavant, unissant les gens autour de l’inconnu, du jamais vu et de l’impossible. Nous reviendrons sur la Lune de manière robotique à partir de l’année prochaine, enverrons des astronautes à la surface d’ici quatre ans et établirons une présence à long terme sur la Lune d’ici la fin de la décennie.

Je suis fier de partager le plan Artemis de la NASA – c’est ainsi que nous irons à nouveau sur la Lune. Et comment nous utiliserons la Lune comme tremplin pour notre prochain plus grand saut: l’exploration humaine de Mars.