in

L’avocat de Bill Murray répond aux Doobie Brothers

Un avocat représentant la société de vêtements de golf de Bill Murray a répondu à l’affirmation des Doobie Brothers selon laquelle ils utilisaient « Listen to the Music » dans des publicités sans autorisation.

La lettre à Peter Paterno par Alexander Yoffe a été postée sur Twitter via William Murray Golf, avec un lyrique de la chanson en question – « Ce dont les gens ont besoin, c’est d’un moyen de les faire sourire » – et a fait référence à plusieurs autres des Doobies. les coups. Après avoir montré son appréciation pour le ton léger au milieu des moments difficiles, il a écrit: «Nous aimerions également confirmer que notre entreprise, ainsi que les braves gens de William Murray Golf, sont en effet des fans de la musique des Doobie Brothers, C’est pourquoi nous apprécions le choix de votre entreprise de «Takin ‘It to the Streets», plutôt que devant les tribunaux, qui sont déjà surchargés «minute par minute» par de vrais problèmes. »

La lettre de cesser et de s’abstenir de Paterno a fait surface mercredi, suggérant que la ligne de chemises Zero Hucks Given de Murray devrait changer son nom en « Zero Bucks Given ». « C’est la partie où je suis censé citer la loi américaine sur le droit d’auteur, vous excuser de ne pas me conformer à un sous-paragraphe que je suis trop paresseux pour lever les yeux et vous menacer de damnation éternelle pour l’avoir fait », at-il ajouté. « Mais vous l’avez déjà gagné avec ces films Garfield. Et vous savez déjà que vous ne pouvez pas utiliser de musique dans les publicités sans payer pour cela. »

En guise de défense juridique, Yoffe a déclaré qu’il pensait que l’utilisation de « Listen to the Music » dans les publicités n’avait pas nui aux Doobies. Il a ajouté que ces sentiments seraient partagés par le partenaire de Paterno, Howard King, qui a soutenu sans succès que les « Lignes floues » de Robin Thicke ne violaient pas le « Got to Give It Up » de Marvin Gaye.

Cependant, Yoffee a été déconcerté par l’affirmation de Paterno selon laquelle les chemises de Murray sont «tellement laides» parce que «75% de ma garde-robe se compose de polos, shorts et pantalons William Murray». Bien que Yoffe n’ait pas dit que ses clients arrêteraient d’utiliser « Listen to the Music » ou de payer pour obtenir une licence, il a proposé d’envoyer « lequel des chemises de nos clients vous trouvez le moins offensant » aux membres du groupe et à Paterno dans l’espoir qu’ils changeront d’avis sur la qualité des chemises. «Au moins, c’est ce que croit cet imbécile», a conclu Yoffe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.