in

13 grands films d’horreur qui ne sont pas si effrayants

Les garçons perdus (1987)

Deux dérangés s’engagent dans un gang de motards hématophages espiègles, le frère aîné (Jason Patric) étant amené à les rejoindre et le plus jeune (Corey Haim) inspiré pour les chasser, dans une ville côtière de Californie.

À quel point est-ce effrayant?: Réalisé par Joel Schumacher, The Lost Boys est encore souvent considéré aujourd’hui comme l’une des plus belles histoires de vampire du cinéma pour sa modernisation unique de la tradition pionnière de Bram Stoker, partiellement et avec humour, racontée du point de vue d’un enfant qui, malgré sa cote R, rend c’est une excellente introduction à la créature d’horreur classique pour les jeunes téléspectateurs – peut-être 13 ans et plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings