in

Regardez une visite du studio et du coffre à bandes ‘5150’ d’Eddie Van Halen

MTV Classic a publié une tournée du studio 5150 d’Eddie Van Halen que le guitariste a offert à Chris Connelly en 1998. Dans le clip de sept minutes, Van Halen partage des histoires intéressantes sur la construction du studio et la création de l’un des plus grands succès de Van Halen.

Vous pouvez regarder le clip dans la publication Facebook ci-dessous.

Le guitariste a déclaré qu’il avait construit le studio en 1983 afin qu’il puisse passer plus de temps à écrire des chansons après que Diver Down ait été bourré de reprises. Mais la construction d’un studio dans sa maison allait à l’encontre des lois de zonage locales, alors il a dit à l’inspecteur qu’il construisait un terrain de racquetball.

Lorsque l’inspecteur a remarqué l’épaisseur des murs à des fins d’insonorisation, il a dit à Van Halen: « Mec, tu dois vraiment t’inquiéter pour tes voisins. » Le guitariste a répondu: « Ouais, tu sais, je joue tard le soir et je frappe la balle très fort. »

Van Halen a également montré à Connelly un mur d’étagères rempli de bandes de tout ce qu’il avait enregistré en studio. Lui et l’ingénieur de longue date Donn Landee ont trié toutes les boîtes, créant un système de numérotation et entrant les détails dans un ordinateur RadioShack pour qu’il sache ce qu’il y avait sur chaque bande.

Mais à un moment donné, comme il l’a dit, «l’ordinateur nous a fait une décharge». Les tentatives de restauration du disque dur se sont avérées infructueuses, et Van Halen n’était pas disposé à engager quelqu’un pour le refaire car « la seule personne qui peut le faire, c’est moi, parce que personne ne sait ce que j’aime. »

Même s’il a perdu la capacité d’appeler les informations sur les bandes avec juste quelques touches, l’accident a abouti à un moment d’inspiration. Un jour, il gravit les échelons et sortit une cassette de 1983, avant même d’avoir écrit «Jump», et finit par façonner la musique découverte dans le tube de 1992 de Van Halen «Right Now».

Van Halen montre également à Connelly sa guitare Frankenstrat originale et comment elle a obtenu son ton distinctif, et raconte une histoire amusante sur l’enseignement à son fils Wolfgang de l’improvisation et comment cela lui a causé des ennuis à l’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.