in

Les promoteurs des Chainsmokers condamnés à une amende de 20000 $ pour un concert pendant la pandémie

À la suite d’une enquête sur le concert des Chainsmokers dans les Hamptons pendant la pandémie de COVID-19, les promoteurs du groupe ont été condamnés à une amende de 20 000 $, rapporte USA Today.

Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a annoncé la nouvelle mercredi, expliquant que l’agence In the Know Experiences a organisé un rassemblement non essentiel sans les précautions de sécurité appropriées. L’émission a eu lieu en juillet et a immédiatement suscité des critiques, beaucoup soulignant à quel point il y avait peu de distanciation sociale au salon. Il a été présenté comme une «collecte de fonds pour la musique drive-in», avec des bénéfices allant à de nombreux défis.

Alors que le site Web de l’événement a qualifié le spectacle de «sain et sauf», le rassemblement n’a pas suivi bon nombre des «directives de distanciation sociale» requises. Le directeur du groupe, Adam Alpert, a d’abord partagé les images montrant les participants se tenant à moins de six pieds l’un de l’autre.

« Le promoteur du concert Chainsmokers est accusé aujourd’hui d’avoir enfreint un décret et l’article 16 de la loi sur la santé publique », a déclaré Cuomo dans un communiqué de presse. « Comme je l’ai dit immédiatement après les rapports sur cet événement, il s’agissait d’une violation flagrante des mesures de santé publique essentielles que nous avons mises en place depuis le début de cette pandémie pour protéger les New-Yorkais du COVID-19. Nous continuerons de détenir des personnes et des entreprises. responsables de leurs actions et les gouvernements locaux doivent appliquer les règles, sinon nous les tiendrons également responsables. « 

Le duo EDM-pop n’a pas encore répondu au verdict de l’enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.