in

L’ancien bassiste d’AC / DC Paul Matters serait décédé

L’ancien bassiste d’AC / DC Paul Matters est décédé chez lui en Australie, a rapporté l’auteur Jesse Fink.

Décrit par le groupe comme un «joli garçon», il a été licencié par Bon Scott en 1975 après seulement avoir été dans le groupe pendant quelques semaines, et a rapidement abandonné la musique. Il avait vécu une vie reclus depuis lors, ne parlant de son passage dans le groupe qu’une fois en 40 ans.

Dans le livre Bon: The Last Highway de Fink en 2017, Matters a déclaré: «Je n’ai été avec eux que peu de temps. J’ai fait la tournée High Voltage en Australie. Il a rappelé comment Scott l’avait congédié en disant: «Il est descendu à l’arrière d’un camion… et il m’a dit que je ne retournerais pas à Melbourne avec eux. Nous étions à Sydney pour un concert pour les écoliers. Donc je n’ai pas joué ce jour-là. Je me suis juste retourné et je ne lui ai pas dit un mot. Je me suis retourné et je suis sorti.

Il a dit qu’il avait adoré jouer en live mais qu’il était moins à l’aise en studio. «J’étais juste un peu paresseux, je pense», a-t-il expliqué, avant de signaler qu’il avait été bouleversé de se retrouver sans argent pour acheter de la nourriture. «Le directeur de la tournée est venu avec un paquet de 20 et il a donné 20 $ à chacun de nous… Il allait juste se promener. Et j’ai dit: ‘Écoute, mon pote, si tu ne me donnes pas d’argent, j’y vais maintenant.’ Alors il m’a donné 20 $. Matters a rapporté qu’il était toujours «vidé» par son traitement, ce qui l’a conduit à vendre sa basse et à abandonner la musique. «Chaque jour, je me donne des coups de pied, mon pote», a-t-il ajouté. «Cela peut être une entreprise impitoyable… De l’argent. Cela peut briser une personne.

Un ancien collègue d’un groupe précédent, Les Gully, a déclaré dans le livre que Matters «ne correspondait pas vraiment» à AC / DC parce qu’il «avait des opinions et une sensibilité fortes et jouait exactement ce qu’il aimait». Un ami, Paul Wescombe, a rendu hommage en disant: «Je me souviens qu’il pouvait toujours me faire rire quand il était d’humeur. Après avoir quitté la Nouvelle-Galles du Sud, j’ai perdu contact avec lui, comme beaucoup d’autres personnes au fil des ans. De tous les rapports, il a vécu une vie reclus dans ses dernières années et son style de vie rock n ‘roll précoce a conduit à une santé malade. Il manquera à tous ceux qui l’ont connu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.