in

Un enseignant décapité près de l’école de Paris après avoir parlé des caricatures du prophète Mahomet

Un corps gît sur la route après que la police a abattu un homme quelques instants après qu'il aurait décapité un professeur d'histoire dans la rue après avoir donné une leçon sur la liberté d'expression et les caricatures du prophète de l'Islam Mahomet
Une source policière a déclaré que des témoins avaient entendu l’attaquant crier ‘Allahu Akbar’ (Photo: (Photo: LCI)

Un homme armé a été abattu par la police, quelques minutes après avoir tranché la gorge d’un professeur d’histoire près d’une école de la banlieue parisienne.

Le procureur antiterroriste français a déclaré qu’il enquêtait sur l’attaque, qui a eu lieu dans le quartier nord-ouest de Conflans Sainte-Honorine, à environ 40 km du centre-ville.

L’enseignant avait récemment ouvert une discussion avec les étudiants sur la liberté d’expression et les caricatures du prophète de l’islam Mahomet avant qu’il ne soit décapité, a déclaré un responsable de la police.

Une source a déclaré au Parisien que l’agresseur qui avait confronté la victime avec un couteau de cuisine était le parent d’un élève, mais cela n’a pas encore été confirmé.

L’attaquant présumé a été repéré par une patrouille de police alors qu’il portait un couteau à une courte distance du lieu de l’attaque.

Une source policière a déclaré que des témoins avaient entendu l’attaquant crier «Allahu Akbar» ou «Dieu est grand».

Pour visionner cette vidéo, veuillez activer JavaScript et envisager de passer à un navigateur Web prenant en charge la vidéo HTML5

Un homme armé `` criant Allahu Akbar '' DEVIENT un homme à Paris attaque `` motivé par les caricatures du Prophète '' avant d'être abattu par la police
Des images d’un corps gisant sur la route ont été diffusées en ligne avant que la police terroriste ne confirme qu’elle enquêtait sur l’attaque (Photo: LCI)

Un homme armé `` criant Allahu Akbar '' DEVIENT un homme à Paris attaque `` motivé par les caricatures du Prophète '' avant d'être abattu par la police
La police antiterroriste a ouvert une enquête sur la décapitation

Une source d’enquête a déclaré: «  Le corps de l’homme décapité a été retrouvé vers 5h30 de l’après-midi.

«  Lorsque la police est arrivée, la personne présumée responsable était toujours présente et les a menacés avec ses armes.  »

Le tueur non identifié s’est ensuite enfui vers la ville voisine d’Eragny-sur-Oise, à environ trois kilomètres de là, où il a refusé de se rendre.

La source a ajouté: « Il brandissait une arme à ce moment-là et a encore menacé des policiers. C’est à ce moment-là qu’il a été abattu par la police.

Cela survient presque un mois après que deux personnes ont été attaquées avec un couperet à viande devant les anciens bureaux parisiens de Charlie Hebdo.

Le magazine opère dans un lieu secret depuis que les extrémistes ont massacré 12 personnes en 2015, à cause de la publication de caricatures controversées du prophète Mahomet.

Contactez notre équipe de nouvelles en nous envoyant un e-mail à [email protected]

Pour plus d’histoires comme celle-ci, consultez notre page d’actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.