Accueil Coronavirus Un frein à mes libertés pourrait être acceptable si nous n’étions pas...

Un frein à mes libertés pourrait être acceptable si nous n’étions pas dirigés par Boris Johnson et ses collègues | Boris Johnson

Christopher Hitchens a décrit un jour comment un journaliste de gauche avait rencontré Henry Kissinger lors d’une fête dans les années 1990. Il a admis que ses rédacteurs en chef avaient qualifié l’ancien secrétaire d’État américain de criminel de guerre, mais a déclaré que Kissinger ne devrait pas être contrarié: ils diraient la même chose de Bill Clinton. Le vieux bâtard taché de sang tourna vers lui ses yeux sans expression et dit: «M. Clinton n’a pas la force de caractère pour être un criminel de guerre.»

Une réponse similaire peut être adressée à tous ceux qui craignent les tendances dictatoriales de Boris Johnson. Les insultes imprimables qui collent au Premier ministre – «incompétent», «charlatan», «slob», etc. – ne suggèrent pas qu’il a la force de caractère pour devenir un dirigeant dictatorial. Il est plus volontaire que volonté de puissance.

L’incompétence peut cependant produire un gouvernement arbitraire. Les échecs de Johnson poussent ce gouvernement vers l’extrémisme. Il existe deux stratégies pour contenir la deuxième vague de Covid-19 et il a foiré les deux. Ses conseillers sur Sage ont offert la première semaine dernière quand ils ont dit que pour éviter une «grande épidémie aux conséquences catastrophiques», il devrait ordonner des verrouillages «coupants» à mi-parcours, et probablement à Noël et à Pâques, au moment où nous pourrions avoir un vaccin.

Johnson gouverne dans la mesure du possible sans le consentement du Parlement et la police a des pouvoirs étendus

Johnson ne le fera pas. Comme il a eu trois semaines de retard à chaque étape de la crise, il peut faire demi-tour et se verrouiller lorsqu’il est trop tard pour faire une différence.

Pour le moment, il essaie d’imposer au nord de l’Angleterre des restrictions qui, selon ses propres conseillers, ne fonctionneront pas. «Force» est le bon verbe, car les actions du gouvernement ont détruit le consensus sur lequel reposait la campagne anti-Covid. Rishi Sunak a commis l’erreur fatale de commencer le retrait de l’aide d’urgence aux travailleurs, aux travailleurs indépendants et aux entreprises avant la fin de l’urgence. Johnson et Sunak veulent fermer leur entreprise dans le Nord. Parce qu’ils ne peuvent offrir une compensation adéquate, ils condamnent les travailleurs au salaire minimum à une réduction de 33%. Les maires et les députés du Nord n’y consentiront pas.

Johnson imposera vraisemblablement ses exigences à Manchester et à toute ville ou comté qui le défie. Remarquez, cependant, que son comportement dictatorial découle de l’incompétence du gouvernement plutôt que d’un dessein rusé. Notez également que c’est une réponse à la perte de soutien public. Ce n’est pas seulement la décision calamiteuse de Sunak de retirer l’aide, ou que le défi ouvert des maires indique à leurs électeurs que les restrictions manquent de légitimité. Le fait de ne pas renvoyer Dominic Cummings, le message chaotique qui nous disait de manger au restaurant une minute et de nous blottir à l’intérieur la suivante, l’incrédulité engendrée par l’incapacité du gouvernement à gouverner, forcent cette administration à devenir plus autoritaire.

Les lecteurs me demandent pourquoi je n’ai pas rejoint les avocats et les libertaires civils que je respecte habituellement et protesté contre le verrouillage. Je conviens que, sur le papier, la Grande-Bretagne ressemble à une dictature depuis le printemps. Les gouvernements de Westminster, d’Édimbourg, de Cardiff et de Stormont ont criminalisé de vastes domaines de la vie privée et professionnelle. Johnson gouverne dans la mesure du possible sans le consentement du parlement et la police a des pouvoirs étendus.

L’indifférence officielle à l’égard de la rupture de la quarantaine changera avec l’arrivée tardive de la biosurveillance

Et pourtant, le consentement du public signifie que la Grande-Bretagne ne s’est pas sentie comme une dictature. La police a à peine utilisé ses pouvoirs. Entre le 27 mars et le 21 septembre, ils ont infligé 18912 amendes pour violation de la réglementation sur les coronavirus. La police française, en revanche, avait émis 1,1 million à la mi-mai. La cohabitation entre une police légère et des lois draconiennes ne peut durer. Quelque chose doit donner et ce ne seront pas des pouvoirs de police.

La deuxième stratégie anti-Covid plausible consiste à tester, tracer et isoler les porteurs. Et s’il n’y avait pas de vaccin sûr et efficace au début de 2021? Ou jamais? Continuons-nous avec des «disjoncteurs» jusqu’à ce que le pays soit brisé? Les États d’Asie de l’Est n’ont pas utilisé de verrouillage pour vaincre le virus, mais une surveillance intense de leurs populations et une quarantaine imposée par l’État pour les malades et leurs contacts. Nous ne vivons pas ici dans un état de «biosurveillance» en raison de l’échec du programme de test et trace. Le Trésor lui a alloué 12 milliards de livres sterling, ce qui est comparable à ce que le gouvernement dépense pour l’enseignement maternel et universitaire. Il a rempli les poches des consultants en gestion rapaces et des capitalistes copains de liens avec l’élite du Vote Leave. Le système richement financé n’a pas réussi à fournir des tests suffisants, a été trop lent pour dire aux personnes infectées qu’ils avaient le virus et a commis des erreurs techniques stupides qui ont signifié que près de 16000 cas positifs ont été manqués.

J’ai demandé au bureau de presse du Trésor comment il pouvait approuver le paiement de consultants en gestion jusqu’à 6250 £ par jour pour travailler sur des systèmes de test de coronavirus tout en disant au personnel du bar mancunien en congé qu’il ne pouvait pas se permettre plus que les deux tiers du salaire minimum. La réponse n’y est venue aucune.

Le plus grand échec est celui dont on parle le moins: l’échec de l’isolement. La police et les autorités de santé publique contrôlent les personnes rentrées de l’étranger. Mais nulle part dans les statistiques de la police il n’y a de mention spécifique de contrôles sur les personnes qui sont restées au Royaume-Uni et qui ont attrapé le virus ou qui ont été en contact avec quelqu’un qui l’a fait. Le porte-parole du Conseil national des chefs de police ne sait pas si des contrôles ont eu lieu. Probablement pas, d’après moi. Une étude du Kings College London, qui n’a pas été évaluée par des pairs, a suggéré que seulement 18% des personnes présentant des symptômes de Covid s’étaient auto-isolées. L’indifférence officielle à la rupture de la quarantaine changera à mesure que la biosurveillance arrivera tardivement. Les règlements publiés le 20 septembre indiquent à la police et au personnel de test et de traçage du NHS de faire respecter l’auto-isolement, avec des amendes allant jusqu’à 10000 £ pour les citoyens qui ne se conforment pas.

Tous ces milliards rendront finalement possible la surveillance de l’État. Même Johnson ne peut pas se tromper éternellement. Si nous pouvions lui faire confiance, je ne m’opposerais pas à la protection de la santé publique et de l’économie en permettant l’assignation à résidence des malades. La Grande-Bretagne n’est pas la Chine, après tout. Le problème, c’est que ce n’est pas non plus une démocratie ouverte. On ne peut pas faire confiance à ce gouvernement. Il suspend puis contourne le Parlement et combat tous les contrôles indépendants. Vivre sous elle aura bientôt l’impression d’une dictature: non pas à cause de la force de Johnson, mais parce que sa faiblesse l’a forcé à passer de l’imbécile à celui du dur.

• Nick Cohen est un chroniqueur d’Observer

  • TenStickers - Stickers Nous pouvons être des héros stickers muraux lyrique
    Adhesif deco de paroles de chansons pour décorer la maison pour y créer un rythme musical. Il a le texte qui dit "nous pouvons être des héros juste pour une journée". Si vous êtes un amateur de rock n roll, ce sticker mural  avec ces paroles vous seront familières et vous voudrez les afficher dans votre
  • Smiffys Perruque nuque longue, brune, avec balayage blond Taille Unique
    Inclus Smiffys Perruque nuque longue, brune, avec balayage blond Disponible seulement en taille unique Notre équipe en interne dédié à la sécurité assure que tous de nos produits sont fabriqués et testés rigoureusement afin d'obtempérer avec les dernières normes de sécurité de l'UE et de l'Amerique. Smiffys est un fournisseur principal de déguisements et entreprise familiale avec un héritage de 123 années en costumes, perruques, maquillage et accessoires. Veuillez noter que tous les produits de Smiffys arriveront dans l’emballage entier marqué par Smiffys.
  • Tout ce que nous aurions pu être toi et moi, si nous n'étions pas et moi - Albert Espinosa - Livre
    Roman - Occasion - Bon Etat - Grasset GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • La Quatrième Dimension (La série Originale) -L'intégrale [Édition 60ème Anniversaire]
  • Modilac Mes Céréales du Soir Bio Nuit Calme Dès 4 mois 250g
    La formule Modilac Céréales Bio Nuit Calme convient à l'alimentation particulière du nourrisson, dès la naissance quand il n'est pas allaité et jusqu'à 6 mois, conformément à la réglementation. Avis important : Le lait maternel est, pour chaque nourrisson, l'aliment qui lui convient le mieux. Toutefois, si
  • Churchill: Walking with Destiny