Accueil International L’Europe est en passe de répéter ses erreurs de politique budgétaire

L’Europe est en passe de répéter ses erreurs de politique budgétaire

L’écrivain, ancien conseiller du ministre français de l’Economie, est économiste senior dans une société de gestion d’investissements

Les réunions de printemps du FMI, la réunion des ministres des Finances du G20 et le dernier sommet des dirigeants de l’UE semblent tous indiquer un échec de la coordination des politiques économiques internationales. Bien que le FMI ait appelé à un appui politique international ambitieux, il ne donne pas l’exemple et n’a déployé qu’environ 10% de ses ressources de prêt disponibles.

Les ministres des Finances du G20 ont négocié pour prolonger de six mois un modeste moratoire sur la dette des pays en développement, suspendant à peine 14 milliards de dollars de paiements d’intérêts. Ils n’ont même pas discuté d’une réponse plus ambitieuse et coordonnée. Steven Mnuchin, secrétaire au Trésor américain, a exhorté ses pairs «à ne pas retirer prématurément leur soutien politique critique», mais il n’est pas en mesure de faire passer par le Congrès le paquet budgétaire de 1,8 milliard de dollars dont la Maison Blanche a déclaré que l’économie américaine avait besoin.

Pendant ce temps, les dirigeants européens ont délibérément évité la semaine dernière d’inscrire le budget et le plan de relance de l’UE à l’ordre du jour de leur sommet par crainte d’une rupture des négociations. En conséquence, ils ont à peine essayé de combler les écarts sur le plan de redressement et de résilience de 750 milliards d’euros convenu en juillet.

Des problèmes critiques entre le Parlement européen et les États membres demeurent, et une épée de Damoclès plane donc sur l’ensemble du plan. Ce qui semblait être une percée historique en juillet ressemble de plus en plus à un bourbier qui consomme une extraordinaire bonne volonté politique, crée beaucoup d’incertitude et ne mène ni à un grand bond en avant hamiltonien ni à une relance budgétaire très significative.

Ce qui est peut-être le plus inquiétant, c’est que de nombreux États membres parient encore sur une forte reprise en 2021 et planifient leur politique budgétaire en conséquence. Peu de gens comprennent vraiment que, si l’accord politique de juillet pourrait s’avérer être un tournant pour le fédéralisme budgétaire européen, il n’abordera pas à lui seul la profondeur et l’ampleur du choc économique de 2020 et 2021. La force de l’initiative réside dans la fait qu’en mutualisant en partie l’effort de relance, il sanctionnerait politiquement les réponses budgétaires nationales déjà importantes, ainsi que le programme d’achat de dette souveraine de la Banque centrale européenne.

Les projets de plans budgétaires soumis par tous les Etats membres la semaine dernière suggèrent que ce message est tombé dans l’oreille d’un sourd. En effet, le pic des efforts nationaux de relance semble être derrière nous.

L’Allemagne prévoit de réduire son déficit budgétaire l’année prochaine à 4,25% du produit intérieur brut, contre 6,25% cette année. La France envisage également de réduire son déficit. Cette paire donne le ton au reste de l’Europe.

Pendant ce temps, la pandémie en Europe n’est pas contenue, le bilan hebdomadaire des morts se rapproche de son pic d’avril et l’économie est loin d’être sur une trajectoire de reprise ferme. Cette erreur politique européenne en cours a de nombreuses ressemblances avec le double creux auto-induit de 2011.

Après quelques hésitations, la BCE a joué son rôle dans une impulsion significative et a appelé à juste titre une réponse européenne commune. Mais il reste trop timide en préconisant une expansion budgétaire audacieuse de la part des gouvernements nationaux.

Isabel Schnabel, membre du conseil d’administration de la BCE, a souligné que «ce n’est pas le moment de s’inquiéter que l’augmentation de la dette publique aujourd’hui puisse saper la stabilité des prix demain» et a applaudi les efforts budgétaires européens communs en cours. Mais elle n’a pas réussi à encourager une expansion budgétaire nationale plus active. Contrairement à Jay Powell, président de la Réserve fédérale, elle n’a pas suffisamment insisté sur les risques d’un revers économique dû à un soutien budgétaire national insuffisant.

La Commission européenne ne parvient pas non plus à jouer son rôle de coordination et à faire pression sur l’eurogroupe pour qu’il adopte une orientation budgétaire globale expansionniste appropriée. En effet, les lettres envoyées par les commissaires Valdis Dombrovskis et Paolo Gentiloni aux ministres européens des Finances ne font pas de recommandation claire sur l’orientation globale de la zone euro en 2021 et pourraient ne le faire que timidement – trop tard – en décembre, alors que les gouvernements auront déjà adopté leur Budgets 2021.

Enfin, alors que l’Allemagne a énormément progressé sur les questions budgétaires européennes et a réalisé une expansion audacieuse en 2020, elle refuse d’engager une conversation constructive sur les réformes du cadre budgétaire européen et le frein constitutionnel allemand à la dette. Ces deux éléments continueront de jeter leur ombre sur la politique budgétaire européenne.

Les élections allemandes de l’année prochaine pourraient même empêcher plutôt qu’encourager une réponse budgétaire nationale plus agressive et une discussion politique plus ouverte sur la future politique budgétaire et l’architecture de l’Allemagne et de l’Europe.

  • Legler 10899 - Jeu - Poste de police et ses accessoires
    Marque : Legler / Small Foot Age conseillé : à partir de 1 ans Matériel : en bois  1 pièces Ici, il se passe toujours quelque chose! Avec ce poste de police en bois certifié FSC® 100% de notre univers de jeu small foot world, l’action est garantie! L’association de bois naturel et d’éléments stables en
  • Les régimes politiques de l'U.R.S.S. et de l'Europe de l'Est - Michel Lesage - Livre
    Politique - Occasion - Bon Etat - Pliure - Thémis - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Etre une femme politique... c'est pas si facile ! - Valérie Pécresse - Livre
    Document - Occasion - Bon Etat - Couv. tachée, passée ou marquée - L'archipel GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Eyeslipsface "Huile essentielle Cèdre de l'Atlas Bio 10 ml -PRANARÔM (30218018) 10"
    "Le cèdre de l’Atlas est originaire d’Afrique du Nord. Dans un lointain passé, il vivait également en Europe à l’état naturel. Il supporte très bien le froid et son port est plus érigé et élancé que le cèdre du Liban. Ses aiguilles sont bleutées, ses branches sont ascendantes et plus courtes que celles des
  • Eyeslipsface "Huile essentielle Cèdre de l'Atlas 100 ml -PRANARÔM (0000) 100"
    " Le cèdre de l’Atlas est originaire d’Afrique du Nord. Dans un lointain passé, il vivait également en Europe à l’état naturel. Il supporte très bien le froid et son port est plus érigé et élancé que le cèdre du Liban. Ses aiguilles sont bleutées, ses branches sont ascendantes et plus courtes que celles des
  • Eyeslipsface "Huile essentielle Cèdre de l'Atlas 10 ml -PRANARÔM (0000) 10"
    "Le cèdre de l’Atlas est originaire d’Afrique du Nord. Dans un lointain passé, il vivait également en Europe à l’état naturel. Il supporte très bien le froid et son port est plus érigé et élancé que le cèdre du Liban. Ses aiguilles sont bleutées, ses branches sont ascendantes et plus courtes que celles des