Accueil Economie - Business L’économie ne reviendra à la normale qu’en 2022 ou plus tard, selon...

L’économie ne reviendra à la normale qu’en 2022 ou plus tard, selon notre enquête auprès d’économistes

Cela fait environ quatre mois que le National Bureau of Economic Research a déclaré que les États-Unis étaient officiellement en récession, et quelle étrange récession – et reprise – cela a été. Le marché boursier marche joyeusement depuis février, lorsque la récession a commencé; le revenu disponible a augmenté même si des millions d’Américains étaient sans travail; et le chômage a rebondi beaucoup plus rapidement que les économistes ne l’avaient prévu.

Mais il y a encore beaucoup d’incertitude sur ce qui se passera à l’approche de l’hiver et que les cas de COVID-19 recommencent à s’aggraver. Et de nombreux économistes ne sont toujours pas très optimistes quant à la vitesse de notre retour vers une économie prépandémique – même si certains signaux pourraient s’améliorer.

Tous les Américains ne peuvent pas passer un test COVID-19 quand ils le souhaitent | Cinq trente-huit

En mai, FiveThirtyEight a lancé une enquête bihebdomadaire auprès d’une trentaine de macroéconomistes quantitatifs en partenariat avec l’Initiative sur les marchés mondiaux de la Booth School of Business de l’Université de Chicago. Nous avons demandé aux économistes de prévoir la trajectoire de différents indicateurs économiques. Et après 10 séries de questions, il est clair que sur certains paramètres – en particulier le chômage – les économistes sont devenus beaucoup plus optimistes quant à la vitesse de la reprise. Pourtant, cet optimisme ne s’est pas traduit par une plus grande confiance dans le fait que nous serons bientôt de retour à la normale économique. Dans le dernier cycle de l’enquête, mené du 9 au 12 octobre, les économistes pensaient collectivement qu’il y avait une probabilité de 66% que l’économie ne revienne vraiment à la normale avant 2022 ou plus tard.

«Nous considérons généralement la récession comme une forme de« swoosh », et nous sommes maintenant sur la partie lente du rebond», a déclaré Jonathan Wright, professeur d’économie à l’Université Johns Hopkins qui a consulté FiveThirtyEight sur la conception de le sondage. «Il a toujours été plus facile de dire que la reprise sera lente que de connaître la trajectoire à court terme. Il est donc logique que, bien que les économistes soient beaucoup plus optimistes à propos du court terme, ils ont en grande partie conservé leur point de vue selon lequel les dommages prendront beaucoup de temps à réparer.

Nous avons examiné une poignée de questions que nous avons posées à presque chaque tour de l’enquête pour voir comment les choses ont changé entre la fin du printemps et maintenant. Sur une question – sur l’état du chômage en décembre 2020 – les économistes sont devenus nettement plus optimistes. L’estimation ponctuelle moyenne du chômage de décembre est passée de 12,8% à la fin mai à 7,4% dans le cycle actuel.

Une grande source d’optimisme, bien sûr, est que les travailleurs ont repris leur emploi au cours des derniers mois beaucoup plus rapidement que les économistes ne l’avaient initialement prévu. Le taux de chômage en septembre était de 7,9%, contre 14,7% en avril. Donc, dans un sens, la prévision actuelle de 7,4% pour décembre est en fait assez pessimiste – car elle implique qu’en moyenne, les économistes pensent qu’il y a de fortes chances que le taux de chômage baisse de moins d’un point de pourcentage au cours des trois prochains mois.

En ce qui concerne le produit intérieur brut du quatrième trimestre, les prévisions des économistes étaient essentiellement de retour là où elles avaient commencé. Début juin, les économistes prévoyaient une croissance du PIB de 4,2% dans l’enquête, avec un intervalle de confiance relativement large. Au cours du dernier tour, cette prévision ne s’était que légèrement améliorée, à 4,9%, et l’intervalle de confiance était tout aussi large – indiquant qu’ils n’étaient pas plus sûrs du résultat au cours des mois qui ont suivi.

Bien sûr, il convient de noter que leurs prévisions pour le PIB du troisième trimestre sont devenues beaucoup plus ensoleillées au cours de l’été, ce qui pourrait expliquer en partie pourquoi ils ne s’attendaient pas à une croissance plus élevée d’un trimestre à l’autre entre les deux derniers trimestres du année. Mais notez à quel point les économistes sont toujours incertains quant à notre situation économique à la fin de l’année. Allan Timmermann, professeur d’économie à l’Université de Californie à San Diego qui a également consulté FiveThirtyEight sur l’enquête, a déclaré qu’il était «vraiment extraordinaire» que la bande d’incertitude moyenne des économistes autour de leur estimation ponctuelle soit essentiellement inchangée depuis juin. «Normalement, l’incertitude aurait été considérablement réduite sur un horizon aussi long», a-t-il déclaré.

Timmermann a attribué l’incertitude au fait que tant de choses restent inconnues sur la manière dont la pandémie évoluera. «L’incertitude sur la trajectoire du virus et son impact sur les secteurs de services tels que l’hôtellerie, les voyages, les divertissements, les restaurants, reste au premier plan et n’a pas vraiment été résolue à ce stade», a-t-il déclaré. «De nombreuses entreprises espèrent survivre au virus, mais même à ce stade, il est très difficile de savoir combien de temps durera la pandémie.»

Et c’est peut-être pour cette raison que les estimations à long terme des économistes restent presque aussi sombres qu’elles l’étaient au début de l’enquête. À chaque cycle, nous leur avons demandé quand le PIB reviendrait à ses niveaux d’avant la pandémie. Au début, les économistes pensaient qu’il y avait 67% de chances que nous ne revenions pas à ce point avant la première moitié de 2022 au plus tôt. Au cours du dernier tour, ces perspectives sont restées pratiquement inchangées.

Les économistes pensent toujours que la reprise sera lente

Estimations d’experts du moment où le PIB réel aura rattrapé son niveau d’avant la crise (T4 2019)

2e tour 10e différence Avant la première moitié de 2021 2% 1% -1 Première moitié de 2021 11 8-3 Deuxième moitié de 2021 21 25 +4 Première moitié de 2022 22 26 +4 Deuxième moitié de 2022 20 20 0 Première moitié de 2023 12 11-1 Deuxième moitié de 2023 7 5-2 Après la deuxième moitié de 2023 6 4-2

Les réponses proviennent d’une enquête d’experts menée de mai à octobre. La question relative au moment où le PIB reviendra aux niveaux d’avant la pandémie a été formulée différemment lors du premier cycle de l’enquête et n’a donc pas été incluse dans le tableau.

Source: ENQUÊTE ÉCONOMIQUE FIVETHIRTYEIGHT / IGM COVID-19

Wright, quant à lui, pensait qu’il était possible que d’autres mauvaises nouvelles nous attendent – en partie parce que le Congrès n’a toujours pas agi pour adopter une deuxième vague de relance budgétaire, dont les économistes nous ont constamment dit qu’elle était nécessaire pour accélérer la reprise économique. «La combinaison d’un stimulus budgétaire retardé et de mauvaises nouvelles sur le virus pourrait en effet provoquer un double creux plus tard cette année», a-t-il déclaré.

Neil Paine a contribué à la recherche.

  • Sigvaris Dynaven Semi-Opaque Bas Auto-Fixants Classe 2 Normal Taille L Plus Noir
    Les Bas Auto-Fixants Semi-Opaque Classe 2 de Sigvaris Dynaven (15 à 20 mmHg) exercent une compression le long de la jambe (lorsque cette dernière est en mouvement, mais aussi au repos). Il permet de faciliter le retour veineux du sang vers le cœur. Conçu par le laboratoire leader de la compression textile, ce
  • Ambiance-sticker Sticker Les folies sont les choses qu'on ne regrette jamais - Oscar Wilde
    Des stickers muraux citations pour la déco ! Avec les stickers citation et ce sticker Les folies sont les choses qu'on ne regrette jamais - Oscar Wilde, vous pourrez enfin décorer l'intérieur de votre cuisine à votre guise avec leur aide ! Apportez à votre appartement l'esprit philosophique dont il
  • Zodiac Electrolyseur au sel Zodiac EI Modèle - EI 10 - jusqu’à 40m3
    Electrolyseur au sel Zodiac EI Efficace et endurant Le système de fixation rapide de la cellule de l’électrolyseur au sel EI, fabriqué par Zodiac, ne nécessite pas de connaissance particulière, ni d’outillage spécifique autre qu’une perceuse. Son installation est à la portée de tous. Simplicité : il suffit de
  • Zodiac Electrolyseur au sel Zodiac Gensalt OE Modèle - OE 17 - jusqu’à 70m3
    Electrolyseur au sel Zodiac Gensalt OE Efficace et endurant Le système de fixation rapide de la cellule de l’électrolyseur au sel Gensalt OE, fabriqué par Zodiac, ne nécessite pas de connaissance particulière, ni d’outillage spécifique autre qu’une perceuse. Son installation est à la portée de tous.
  • Argiletz Lot de 3 masques visage purifiant à l'Argile Verte - Peaux normales ou grasses
    Véritable geste de beauté novateur, ce masque purifiant à usage unique a été spécialement pensé et conçu pour répondre efficacement à l'excès de sébum sur les zones du visage les plus grasses à savoir le nez et le front. Formulé avec de l'argile vert
  • Astralpool Pompe à chaleur Astral Evo Top Inverter Modèle - I8 - 8kW - jusqu’à 35 m3
    Pompe à chaleur Astral Evo Top Inverter Kit by pass Offert - Réversible La technologie Inverter qui équipe la pompe à chaleur Evo Top Inverter offre des rendements améliorés et une économie d’énergie de l’ordre de 30% en comparaison avec une pompe à chaleur pour piscine classique. C’est aussi un matériel plus