in

Jennifer Garner détaille l’impact douloureux des paparazzi sur ses enfants

Jennifer Garner considère les paparazzi comme un «coût des affaires» à ., mais pas au détriment du bien-être de ses enfants.

Dans une apparition particulièrement personnelle sur Tell Me More With Kelly Corrigan de PBS, l’actrice se souvient des efforts extrêmes que les photographes prendraient pour la suivre, alors mari. Ben Affleck et leurs trois enfants, Violet, 14, Seraphina, 11, Samuel, 8, jour après jour pendant une décennie entière.

«Pendant 10 ans», raconte Garner, «il y avait au moins six voitures et souvent 20 à l’extérieur de notre maison, à l’extérieur de l’école et chez le pédiatre. porte. J’ai un enfant malade. S’il vous plaît.

Attirant l’attention des tabloïds « tellement fou », ajoute le A-lister, « Qui se soucie d’un problème de célébrité stupide? À moins que ce soit votre enfant qui le traverse, cela ne vaut pas l’attention de personne ni ne le dérange. C’est un coût pour faire des affaires, mais il faut juste être ridicule.  »

Si ridicule, en fait, que Jennifer dit que les paparazzis «causaient des accidents de voiture tout le temps». Elle se souvient: « Je passerais par un feu jaune et il y aurait 15 voitures qui passeraient par le feu rouge sans scrupules. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.