in

Des femmes «  ont fait examiner les organes génitaux par le personnel de l’aéroport  » après l’abandon de leur bébé dans les toilettes

Les passagers s'enregistrent pour un vol Qatar Airways à l'aéroport international Hamad de Doha le 20 juillet 2017. / AFP PHOTO / STRINGER (Crédit photo doit lire STRINGER / AFP via Getty Images)
Des femmes ont été enlevées de leur vol Qatar Airways à l’aéroport international Hamad et fouillées de force (Photo: . / .)

Plus d’une douzaine de femmes ont été fouillées à nu de force et examinées dans un aéroport du Qatar après qu’un nouveau-né ait été retrouvé abandonné dans les toilettes du terminal.

Les passagers, dont 13 Australiens, ont été enlevés d’un vol de Qatar Airways à destination de Sydney le 2 octobre et conduits à des ambulances sur le tarmac où les médecins attendaient pour vérifier si l’une des femmes avait récemment accouché.

Ils ont été contraints de retirer leurs sous-vêtements et de subir un examen médical invasif avant d’être autorisés à reprendre le vol à l’aéroport international Hamad.

Les passagers ont ensuite été mis en quarantaine dans un hôtel de 14 jours à leur arrivée à Sydney.

Wolfgang Babeck, qui rentrait chez lui en Australie sur le vol, a déclaré que des femmes avaient été emmenées de l’avion quel que soit leur âge.

«Quand les femmes sont revenues, beaucoup d’entre elles ou probablement toutes étaient bouleversées. L’un d’eux était en larmes, une femme plus jeune, et les gens ne pouvaient pas croire ce qui s’était passé  », a-t-il déclaré à ABC.

«  Ils m’ont dit qu’ils devaient enlever leurs sous-vêtements ou leurs vêtements par le bas, puis il a été inspecté s’ils avaient accouché.  »

Le ministère des Affaires étrangères de l’Australie a décrit leur traitement comme offensant, manifestement inapproprié et au-delà des circonstances dans lesquelles ils pouvaient donner leur consentement libre et éclairé.

L'équipage du vol Qatar Airways numéro QR909 arrive à l'aéroport international de Sydney le 29 septembre 2020 à Sydney, en Australie.  L'équipage se préparait à effectuer le vol Sydney-Doha, plaque tournante de la compagnie aérienne.
Les passagères ont été autorisées à regagner le vol vers Sydney après avoir été examinées (Photo: .)

« Le gouvernement australien est profondément préoccupé par le traitement inacceptable de certaines passagères », a déclaré un porte-parole.

« Le gouvernement a officiellement fait part de nos graves préoccupations concernant cet incident aux autorités qataries. »

La direction de l’aéroport international Hamad a déclaré que le bébé était en sécurité et qu’il était soigné par des travailleurs médicaux et sociaux.

Les professionnels de la santé étaient préoccupés par la santé de la mère après la découverte de l’enfant et avaient demandé sa localisation, a indiqué l’aéroport dans un communiqué.

Plus: Monde

« Les personnes qui avaient accès à une zone spécifique de l’aéroport où le nouveau-né a été retrouvé ont été invitées à répondre à la requête », a ajouté le communiqué.

La société d’État Qatar Airways a déclaré qu’elle n’avait été contactée par aucun des passagers du vol et a déclaré qu’elle ne pouvait pas commenter.

« Nous apprécions les inquiétudes et la détresse que vous ont exprimées les passagers australiens avec lesquels vous vous êtes entretenu et nous enquêterons sur ces questions avec les autorités et les responsables concernés », a déclaré une porte-parole.

Contactez notre équipe de nouvelles en nous écrivant à [email protected].

Pour plus d’histoires comme celle-ci, consultez notre page d’actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.