in

La Nouvelle-Zélande vote pour légaliser l’euthanasie mais pas le cannabis

La Nouvelle-Zélande approuve l'euthanasie et s'apprête à rejeter la marijuana à des fins récréatives (Photo: Getty)
On a demandé aux Néo-Zélandais s’ils voulaient légaliser l’euthanasie et le cannabis (Photo: .)

Les Néo-Zélandais ont voté avec éclat pour légaliser le suicide assisté, bien qu’une autre proposition visant à légaliser le cannabis récréatif semble avoir été rejetée de justesse.

Le référendum contraignant a renvoyé 65% des voix en faveur de l’autorisation de l’euthanasie et 34% contre après le dépouillement d’environ 83% des voix.

Lorsqu’on leur a demandé si la marijuana devait être légalisée, 53% ont voté contre et 46% ont voté pour.

La marge sur le sondage sur le cannabis est suffisamment petite pour que le résultat puisse être renversé par des votes spéciaux – principalement de Néo-Zélandais vivant à l’étranger – selon la commission électorale du pays.

Il reste près d’un demi-million de votes spéciaux à compter la semaine prochaine, les résultats définitifs étant publiés le 6 novembre.

Les référendums précédents ont vu des votes spéciaux tendre vers l’option plus libérale politiquement, donnant un peu d’espoir aux partisans, mais un grand changement serait nécessaire dans ce cas.

La députée verte Chloe Swarbrick, porte-parole de son parti sur la réforme de la législation en matière de drogue, a déclaré lors d’une conférence de presse: « Nous avons besoin d’environ 67% de ces offres spéciales pour être biaisées vers le » oui « … Je pense que c’est tout à fait plausible ».

La Première ministre Jacinda Ardern, dont le parti travailliste de centre-gauche a remporté un deuxième mandat par un glissement de terrain au début du mois, a révélé aujourd’hui qu’elle avait voté en faveur de la légalisation dans les deux sondages.

Les militants en faveur de la légalisation du cannabis ont exprimé leur frustration de ne pas avoir révélé son intention de voter, leur refusant une approbation très médiatisée.

Pour visionner cette vidéo, veuillez activer JavaScript et envisager de passer à un navigateur Web prenant en charge la vidéo HTML5

AUCKLAND, NOUVELLE-ZÉLANDE - 30 OCTOBRE: Chl ?? e Swarbrick, porte-parole de la réforme du droit de la drogue du Parti vert, attend de parler aux médias à Albert Park le 30 octobre 2020 à Auckland, en Nouvelle-Zélande.  Les résultats préliminaires du référendum indiquent que 46,1% ont voté pour le cannabis légalisé, contre 53,1% contre.  (Photo par Hannah Peters / Getty Images)
La porte-parole du Parti vert sur la réforme du droit de la drogue, Chloe Swarbrick, a déclaré qu’elle n’exclurait pas encore une victoire (Photo: .)

La Nouvelle-Zélande est maintenant en passe de devenir le septième pays au monde à légaliser l’euthanasie.

Matt Vickers, qui a pris en charge la campagne de sa défunte épouse Lecretia Seales sur la question, a déclaré à la BBC que le résultat était «  une victoire pour la compassion et la gentillesse  » après l’annonce du résultat.

Il a ajouté: «  Je suis reconnaissant aux Néo-Zélandais en phase terminale d’avoir leur mot à dire sur la fin de leur vie.  »

La proposition sur le cannabis légaliserait la vente et l’utilisation de la drogue et ferait de la Nouvelle-Zélande le troisième pays à le faire après l’Uruguay et le Canada.

Contactez notre équipe de nouvelles en nous envoyant un e-mail à [email protected]

Pour plus d’histoires comme celle-ci, consultez notre page d’actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.