in

Lars Ulrich discute de la «  fragilité  » de Metallica

Lars Ulrich a réfléchi sur le retour du leader de Metallica James Hetfield en cure de désintoxication en 2019 et a déclaré que c’était un autre exemple de la «fragilité» du groupe.

Dans une nouvelle interview avec Metal Hammer, Ulrich et le guitariste Kirk Hammett ont partagé leurs réflexions sur la gestion de l’événement qui a fait dérailler leurs plans, avant même que le coronavirus ne frappe.

Interrogé sur la décision de Hetfield de s’enregistrer dans un centre de bien-être, Ulrich a répondu en parlant de l’ensemble du groupe. «Je suis tout le temps conscient de sa fragilité», dit-il. «Je pense que nous portons fièrement notre côté humain. Je pense que nous avons toujours été assez à l’aise pour partager nos vulnérabilités. Je suppose que simplement montrer notre côté humain, être honnête, cela a toujours fait partie de Metallica, donc les événements de l’automne 2019 en étaient une extension très organique et pure.

Hammett a ajouté qu’il « a été dans une situation où rien ne va bien pour moi, j’ai juste besoin d’arrêter de faire tout ce que je fais et de m’enregistrer. » Faisant remarquer qu’il n’a pas bu un verre depuis «cinq ans et demi maintenant», il a expliqué: «Quand quelqu’un a besoin d’aide, je ne suis pas du genre à juger, parce que j’en ai vécu moi-même. J’y suis allé beaucoup de temps, et il vous suffit d’aider votre prochain. « 

Ulrich a également discuté de la façon dont la dynamique du groupe a changé à mesure qu’ils vieillissaient, comparant leur façon de travailler maintenant à la façon dont ils étaient décrits dans le documentaire de 2004 Some Kind of Monster.

«À mesure que les êtres humains vieillissent, vous devenez plus respectueux», a-t-il déclaré. «Vous comprenez le mot« empathie », tous ces types de choses que vous ne vous surprendriez jamais à reconnaître à l’âge de 22 ans. … Alors, alors que vous êtes assis là dans la cinquantaine, c’est comme: «Je n’ai pas besoin d’aller en studio et de me battre». Ce n’est pas ce que je veux faire. Je veux me connecter avec le reste des gars du groupe, je veux faire avancer quelques idées, et oui, j’aime ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.