in

Le ministre français Darmanin remercie l’Algérie pour sa «  coopération  » contre l’extrémisme

Émis le: 08/11/2020 – 17:05

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a salué dimanche la « coopération » de son pays avec l’Algérie contre l’extrémisme, lors d’une visite dans l’ancienne colonie française d’Afrique du Nord.

Sa visite est intervenue après une série d’attaques jihadistes meurtrières en France.

Darmanin est arrivé samedi à Alger, la capitale, après une tournée dans plusieurs pays méditerranéens, dont la Tunisie voisine.

Après avoir rencontré son homologue Kamel Beldjoud, le ministre français de l’Intérieur a remercié l’Algérie pour « notre coopération continue, notamment en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme ».

Les deux hommes ont discuté du conflit en Libye voisine ainsi que de la migration clandestine, a-t-il déclaré aux journalistes.

L’. n’a pas été autorisée à assister à leur conférence de presse mais a obtenu un enregistrement de leurs déclarations.

Beldjoud a déclaré que leurs visions étaient « identiques sur tous les sujets dont nous avons discuté ».

Darmanin s’est également entretenu avec le Premier ministre Abdelaziz Djerad, mais ne verra pas le président Abdelmadjid Tebboune hospitalisé en Allemagne pour la maladie de Covid-19.

Le ministre français avait déjà prévu de se rendre en Algérie lorsqu’un Tunisien de 21 ans, nouvellement arrivé en Europe, aurait tué trois personnes dans une église de Nice, dans le sud de la France, le mois dernier.

La Tunisie, qui a également accueilli Darmanin vendredi, a déclaré qu’elle accepterait que la France rapatrie des citoyens tunisiens soupçonnés d’être des islamistes radicaux.

Comme en Tunisie, Darmanin devrait également demander à l’Algérie de reprendre un certain nombre de ses ressortissants illégalement présents en France ou soupçonnés d’extrémisme.

La France affirme que plus de 230 étrangers actuellement présents illégalement en France sont soupçonnés de radicalisme – principalement de Tunisie, du Maroc et d’Algérie.

Les traversées maritimes illégales vers l’Europe depuis l’Afrique du Nord sont en augmentation, en grande partie en raison des difficultés économiques accentuées par la pandémie de coronavirus.

(.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.