in

Les magasins français vendant des produits «  non essentiels  » devraient rester fermés, selon le ministre

Publié le: 11/11/2020 – 15:13

La France n’est pas encore prête à laisser rouvrir les magasins vendant des produits « non essentiels », car les efforts pour freiner la propagation du COVID-19 doivent être maintenus, a déclaré mercredi Marc Fesneau, ministre adjoint des relations avec le Parlement.

Une mise à jour sur les règles de ces entreprises était attendue jeudi, lorsque le Premier ministre Jean Castex doit tenir une conférence de presse sur la situation du COVID-19 en France, près de deux semaines après un nouveau verrouillage national.

Lorsque le président Emmanuel Macron a annoncé le verrouillage, il avait déclaré que les restaurants, cafés et magasins ne vendant pas de produits essentiels devraient fermer pendant au moins deux semaines.

Interrogé sur la possibilité de rouvrir des magasins non essentiels comme les coiffeurs ou les librairies, Fesneau a déclaré à la radio France Info: «Pas à ce stade», ajoutant: «Je comprends la détresse de ces entreprises».

« Chaque fois que les gens se déplacent, ils multiplient le risque d’infection et multiplient le risque de propagation du virus … Lorsque nous sentirons que les mesures de restriction ont un impact, nous évaluerons si nous pouvons alléger la pression sur ces entreprises », a-t-il ajouté.

Le pic de la pandémie de coronavirus en France est encore à venir, a déclaré lundi son haut responsable de la santé Jérôme Salomon, exhortant la population à rester vigilante.

La France a enregistré mardi un total de 1829659 cas confirmés de coronavirus, en hausse de 22180 au cours des dernières 24 heures, a déclaré le ministère de la Santé.

Le ministère a également signalé 472 nouveaux décès dans les hôpitaux dus à la maladie au cours de la dernière journée, ajoutant que le nombre avait fortement augmenté au cours de la semaine dernière parce que certains établissements rattrapaient le retard sur les données de déclaration qui n’avaient pas été fournies auparavant.

(.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.