in

Macron rend hommage à la France aux soldats tombés au combat le jour de l’armistice

Publié le: 11/11/2020 – 09: 56Modifié: 11/11/2020 – 10:22

Le président Emmanuel Macron a dirigé mercredi la traditionnelle cérémonie du jour de l’armistice à l’Arc de Triomphe de Paris, en hommage aux soldats qui ont combattu et ont péri pendant les deux guerres mondiales.

Le président français a déposé une gerbe sur la Tombe du Soldat inconnu pour marquer l’armistice qui a mis fin à la Grande Guerre à la « 11e heure du 11e jour du 11e mois » de 1918.

Il a ensuite rallumé la flamme au pied de la tombe lors d’une cérémonie solennelle qui a été réduite en raison de la pandémie de Covid-19 et des mesures de verrouillage.

Les responsables français déplaceront plus tard les restes de l’écrivain de guerre Maurice Genevoix dans le Panthéon des héros nationaux du pays, un honneur défendu par Macron pour encourager le souvenir du conflit.

>> La France rend hommage à l’écrivain de la Première Guerre mondiale Maurice Genevoix au Panthéon des héros

Genevoix a écrit cinq mémoires de son temps en tant que soldat de première ligne éprouvant les horreurs de la guerre des tranchées dans le conflit, qu’il a rassemblé plus tard dans un seul livre « Ceux de 14 » (« Les hommes de 14 »).

L’œuvre est considérée par beaucoup comme la plus grande œuvre littéraire à avoir émergé en français de la guerre de 1914-18, avec son aperçu brut de l’expérience de la bataille dessinant des comparaisons avec « Storm of Steel » de l’écrivain allemand Ernst Junger ou de l’anglais poésie de Wilfred Owen.

Maurice Genevoix photographié en uniforme d'officier sur le front ouest.Maurice Genevoix photographié en uniforme d'officier sur le front ouest.
Maurice Genevoix photographié en uniforme d’officier sur le front ouest. © Collection privée de la famille Genevoix

Pour marquer les 102 ans de la fin de la Première Guerre mondiale, une installation du compositeur français Pascal Dusapin et de l’artiste allemand Anselm Kiefer, commandée par la présidence française, sera également placée au Panthéon.

Une foule d’autres événements sont prévus à travers la France pour marquer le jour de l’armistice.

Des responsables de la région du Limousin commémoreront les actes d’un garçon de six ans, salué comme le plus jeune héros français de la Seconde Guerre mondiale pour avoir porté des messages sous sa chemise aux dirigeants de la résistance contre l’occupation nazie.

Le nom de Marcel Pinte – dit Quinquin – sera inscrit mercredi dans le monument aux morts d’Aixe-sur-Vienne juste à l’ouest de la ville de Limoges.

(. avec .)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.