in

Pourquoi le conseiller d’orientation de Dale Crover lui a dit de quitter l’école

Les conseillers d’orientation ne disent généralement pas à leurs élèves de quitter l’école. Mais c’est exactement le conseil que le batteur de Melvins Dale Crover a reçu, et cela a aidé à démarrer une longue et fructueuse carrière musicale.

Crover essayait de décider de se lancer dans une tournée Melvins qui entraînerait une série d’absences, se souvient-il dans l’extrait suivant de Self Empunishment de Brian Walsby, un nouveau livre contenant des dizaines de conversations avec des musiciens indépendants et indépendants et artistes.

C’était la première fois que je lui parlais. Je le voyais dans le couloir et il s’est avéré qu’il était conseiller. Nous avons joué des spectacles le week-end et parfois en semaine et à cause de cela, j’ai commencé à manquer beaucoup d’école. J’étais beaucoup plus intéressé par la pratique et le jeu et je n’étais pas bien dans la plupart de mes cours à l’exception, bien sûr, du groupe.

Je savais ce que je voulais faire. Je savais même à l’école primaire que je voulais être batteur. J’adorais Kiss, et je ne voulais pas faire partie d’un groupe comme Kiss, je voulais être dans Kiss. Je n’ai même jamais pensé à aller à l’université. Je suis sûr que mes parents auraient voulu cela, mais je savais ce que je voulais faire. Nous avons donc commencé à faire de petites tournées et tout. J’essaie de penser à l’époque de cette tournée. Je pense que c’était la tournée où nous t’avons rencontré [in 1986], et je me souviens avoir parlé à ce gars de cette tournée et lui avoir dit: « Je veux participer à cette tournée mais je vais manquer l’école pour cela. Que dois-je faire? » Et il a dit: « C’est ce que vous voulez faire. De toute évidence, vous savez ce que vous voulez faire dans la vie. Mon conseil pour vous est d’abandonner, de quitter l’école, de partir en tournée et à votre retour – si vous le souhaitez revenez – vous venez de vous réinscrire. Ce ne sera pas grave.  » Et alors j’ai dit: « Oh. D’accord. » C’était parfaitement logique. C’est donc ce que j’ai fait et je n’ai jamais regardé en arrière.

Walsby, qui s’est fait connaître pour la première fois en écrivant des lettres et en dessinant des dessins animés pour de nombreux magazines de la scène hardcore / punk du début des années 80, a été un incontournable de la dernière décennie aux concerts de Melvins. Il peut être trouvé derrière le comptoir des marchandises, dessinant et vendant des illustrations uniques en son genre mettant en vedette le groupe prenant en charge des pochettes d’albums célèbres, des affiches de films, des photographies et tout ce qu’il pensait ce jour-là.

« Travailler pour les Melvin était une bonne chose à faire pendant tout ce temps. Ils font les choses assez différemment de la plupart des groupes », a déclaré Walsby à UCR dans une interview exclusive. « Ils sont très réalistes sur les choses et n’ont aucune illusion de grandeur. Et en plus de cela, ils sont un peu comme un groupe ‘culte’, comme Voivod ou Napalm Death. Cela signifie qu’à ce stade, ils peuvent aller n’importe où dans le monde et un certain nombre de personnes se présenteront toujours pour les voir.

« Travailler du merch pour un groupe de n’importe quelle note signifie que vous êtes comme » l’ambassadeur « du groupe – ce qui est parfois agréable et parfois pas », explique Walsby lorsqu’on l’interroge sur le style de vie des tournées. « C’est juste la façon dont ça se passe. Je pense que les gens qui ne connaissent pas vraiment ce style de vie pensent que c’est glamour et excitant, mais en réalité, ce n’est presque jamais rien de tout cela. C’est essentiellement du travail – un travail. C’est un bon travail. , mais c’est un travail. Il y a beaucoup de voyages et de sorties en attendant le début des spectacles, et cela peut parfois être assez ennuyeux. La mentalité dans le rock’n’roll est une des mauvaises habitudes, comme devenir alcoolique ou peu importe. Après la première tournée complète de Melvins, j’ai compris pourquoi ces choses peuvent arriver. Il faut avoir une attitude zen à son égard. « 

Walsby dit que bon nombre des 34 personnes présentées dans Self Empunishment ont fini par quitter complètement l’industrie de la musique. « Une personne que j’ai interviewée, Monty Colvin, a eu une histoire assez brutale », a déclaré Walsby. « Il était / est dans un groupe du Texas appelé Galactic Cowboys et ils ont été signés à Geffen Records six mois environ après la formation du groupe – ce qui est assez fou, mais je suppose que c’est normal pour la façon dont les choses se passaient dans l’industrie de la musique quand c’était un industrie lucrative, avant qu’Internet ne décolle vraiment et tout.

« Quoi qu’il en soit, les Cowboys Galactiques ont été signés en même temps que Nirvana, et leurs deux disques sont sortis en même temps. Vous pouvez voir ce qui s’est passé », a ajouté Walsby. « Mais à part Monty, beaucoup de musiciens à qui j’ai parlé n’ont jamais eu une telle histoire. Je pense que la majorité d’entre eux n’avaient jamais beaucoup confiance dans l’industrie de la musique au départ. Donc, finalement, il s’agissait de continuer. avec les choses et faire bouger les choses pour eux en dehors de ce genre de chose – ce qui signifie que si vous voulez que quelque chose soit fait, vous pouvez aussi bien le contrôler et le faire vous-même. C’est ce que la plupart sinon tous les musiciens de mon livre ont fait, sinon tout de suite puis toujours finalement. « 

Avec presque tous les convertis en direct et les événements culturels annulés à la suite de la pandémie COVID-19, Walsby est l’un des innombrables personnes de l’industrie de la musique dont les plans 2020 ont été sabordés. Pourtant, il reste quelque peu optimiste quant à l’avenir des concerts.

« Je pense que les gens apprécieront probablement le fait de voir de la musique live beaucoup plus, et je pense que vous allez avoir une effusion vraiment folle de musique et d’enregistrements à l’avenir », a déclaré Walsby. « Je ne vois pas comment cela ne pourrait pas arriver. Mais je pense aussi que ce sera une période très difficile aussi, regarder les gens reconstruire ce genre de monde. Ça va être intéressant, mais les êtres humains ont tendance à être assez adaptables. de toute façon, alors nous verrons. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.