in

Le ministre français des Finances appelle au report du Black Friday dans un contexte de verrouillage

Publié le: 19/11/2020 – 10:18

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a appelé mercredi les supermarchés et les détaillants en ligne à reporter la journée de magasinage du « Black Friday » qui devait avoir lieu le 27 novembre, les magasins vendant des produits non essentiels étant restés fermés pendant le verrouillage.

Les petits magasins, qui ont reçu l’ordre de fermer par le gouvernement, ont fait part de leurs craintes de souffrir de la concurrence des géants de la vente au détail en ligne tels qu’Amazon, qui sont autorisés à exploiter et à livrer des marchandises pendant le deuxième verrouillage national du coronavirus en France.

« Vendredi prochain est-il vraiment le bon moment pour organiser un Black Friday? Ma réponse est non », a déclaré Le Maire au Sénat français.

Il a dit qu’il demanderait aux supermarchés et aux détaillants en ligne d’explorer toutes les options pour retarder l’événement, une journée de magasinage à rabais qui a lieu dans le monde entier, coïncidant généralement avec le vendredi du week-end de Thanksgiving aux États-Unis.

Le patron d’Amazon France a déclaré mercredi plus tôt que le groupe avait vu une augmentation de son activité de l’ordre de 40% à 50% lors du deuxième verrouillage du pays.

Le gouvernement français a subi des pressions de la part des commerces et des entreprises pour qu’ils assouplissent les restrictions à temps pour la période des achats de Noël.

Valérie Pécresse, la responsable politique de la région parisienne, a déclaré lundi que le gouvernement devrait autoriser la réouverture de certains magasins pour les soldes du Black Friday.

Pendant ce temps, le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré plus tôt cette semaine qu’il était trop tôt pour revendiquer la victoire sur une résurgence des infections à coronavirus même si les données récentes montraient des signes encourageants.

Véran a déclaré que les autorités étaient en train de reprendre progressivement le contrôle de la pandémie de COVID-19, mais a averti qu’il était trop tôt pour abandonner.

Le président Emmanuel Macron doit s’adresser à la nation la semaine prochaine au sujet de la situation pandémique et des restrictions dans le pays.

(.)