Accueil Sports Rugby Toulouse Olympique – le club français prêt à saisir une opportunité de...

Toulouse Olympique – le club français prêt à saisir une opportunité de Super League – TotalRL.com | Rugby League Express

La Super League n’avait pas confirmé qu’elle accepterait des inscriptions pour rejoindre la compétition au moment où Toulouse Olympique avait lancé sa candidature.

Dans les deux heures suivant des informations issues des médias selon lesquelles Super League lancerait un processus de candidature pour pourvoir leur douzième poste vacant, le club français avait déjà fait part de ses intentions dans une déclaration publique sur les réseaux sociaux.

C’était symbolique d’un club qui se croit prêt pour la phase de Super League.

«Je dirais que nous nous préparons à ce moment depuis plus de dix ans», a déclaré le président Bernard Sarrazain dans une rare interview.

«Depuis la première fois qu’il y avait un processus de candidature à la Super League, l’ancien président, moi-même et tout le club nous sommes concentrés sur cet objectif.

«Plus récemment, lorsque les clubs de Super League ont annoncé que Toronto ne ferait peut-être pas partie de la Super League la saison prochaine, nous avons décidé de travailler sur la vidéo que vous avez vue, l’idée était de présenter tous nos atouts et ce que nous pensons pouvoir apporter à la compétition en tant que club. mais aussi une ville et une région. Nous voulions être prêts.

Toulouse a progressivement œuvré pour atteindre les standards de la Super League depuis sa réintroduction dans la structure de la ligue anglaise en 2016 après une interruption de quatre ans.

Sur le terrain, ils ont été promus de la Ligue 1 lors de leur première saison et sont ensuite devenus l’un des clubs d’élite du championnat, produisant des cinquième, troisième et deuxième places au cours des trois dernières saisons.

Une forte campagne de recrutement leur a permis de rassembler une autre équipe solide cette année, avec des personnalités comme Joseph Paulo, Dom Peyroux et Mitch Garbutt. Mais loin de la performance sur le terrain, c’est là que Sarrazain pense que leurs principaux atouts résident.

«Je dirais que nous avons de nombreux avantages, même si cela semble un peu prétentieux», a-t-il déclaré.

Parmi ces avantages, il y a une configuration de parcours qui compte 19 équipes, dont des équipes de femmes et de fauteuils roulants, ainsi qu’un programme scolaire impliquant 2000 enfants de la ville.

Toulouse compte 400 joueurs inscrits dans ses équipes, de moins de cinq ans à leur équipe de réserve, qui participent à la compétition française Elite 1.

«Nous nous sommes fixé comme objectif chaque saison d’en avoir un ou deux de notre académie pour signer un contrat professionnel. Par exemple, nous avons eu Bastien Ader, Anthony Marion, Maxime Pucech, Paul Marcon Gavin Marguerite, Justin Sangare, Mathieu Jussaume, Clément Boyer et cette année je suis sûr que nous aurions pu faire plus que continuer.

«Nous avons un club très stable qui a été fondé il y a 83 ans. Nous avons une très bonne configuration de développement de la jeunesse qui est l’une des meilleures, sinon la meilleure de France.

«Bien sûr, la marque de rugby que joue notre équipe professionnelle est, à notre avis, assez spectaculaire et peut vraiment attirer une foule. Bien sûr, nos résultats sur le terrain ont été très bons et améliorés au fil des ans. Le stade est l’un des meilleurs d’Europe et nous avons de nombreux Français et autres internationaux dans notre équipe.

«Notre équipe pour 2021 est complète et nous pensons qu’elle a beaucoup de qualité en Super League et montre que nous sommes prêts.»

L’année dernière, ils ont déménagé au Stade Ernest Wallon, un stade de 19000 places utilisé par les géants du rugby et ses voisins du Stade Toulouse, l’actuel Top 14 Champions.

C’était une étape clé dans les aspirations du club, même s’ils y sont arrivés par quelques bosses sur la route.

Toulouse avait espéré retourner dans son établissement traditionnel du Stade des Minimes après une rénovation de 8 M € qui porterait la capacité à 10 000.

Cependant, les habitants se sont plaints et les travaux ont été interrompus, les laissant au stade Ernest-Argelès, un petit stade de Blagnac, à la périphérie de la ville.

Mais avec les aspirations de la Super League à l’esprit, le club a plutôt déménagé dans sa nouvelle maison, qui se trouve à seulement trois kilomètres à pied du centre-ville.

«C’est énorme d’avoir Ernest Wallon comme maison. c’est un progrès fantastique pour notre club sur le plan sportif mais aussi sur le plan économique. Nous avons maintenant des installations de haut niveau pour notre équipe qui sont à la pointe de la technologie avec des vestiaires fantastiques et tout le nécessaire. Pour les fans bien sûr aussi, et notre administration.

«Sur le plan financier, cela nous ouvre de nombreuses opportunités et c’est une première pour nous car nous n’avons jamais eu un tel stade. Nous pouvons maintenant pour nos sponsors et partenaires avoir des salons VIP dans tout notre stade et une capacité totale de 3 500 personnes pour l’hospitalité. Être dans un tel stade nous permet de changer littéralement de dimension et d’attirer d’autres supporters.

«Par exemple, en 2013, nous faisions partie de l’organisation du match des Dragons Catalans à Ernest Wallon contre Hull KR et ils étaient près de 15 000 spectateurs ce jour-là.

«Nous avons pu voir la ligue de rugby vraiment appréciée dans ce stade. Nous pouvons vraiment explorer la possibilité de construire notre relation avec le Stade Toulouse à plusieurs niveaux. Bénéficier d’un, sinon du plus grand club d’Europe, c’est fantastique.

Mais il reste à voir si cela suffira à convaincre le panel. Un rapport récent sur Toronto Wolfpack a remis en question les avantages commerciaux que les Catalans avaient apportés à la Super League, tandis que Robert Elstone a suggéré que la pandémie de Covid-19 en cours pourrait nuire à leur application.

«Je pense que beaucoup de gens attendent de voir ce que nous apportons sur le plan économique et financier», a admis Sarrazain.

«Mais nous pensons avoir beaucoup à apporter, tout d’abord, nous avons deux réseaux d’entreprises qui sont appelés à être les plus influents à Toulouse et dans cette région. Celui qui est présidé par Carlos Zalduendo, ancien président de la Fédération française internationale et française et qui compte 600 dirigeants en VIP et le business club Toulouse Olympie avec 300 entreprises.

«Ils sont un gros atout et n’attendent qu’une chose, échanger avec certains sponsors de clubs anglais. En plus de cela, nous sommes l’une des régions économiques les plus dynamiques et je pense que tant pour notre pays que pour de nombreux départements, nous connaissons bien sûr l’aérospatiale et bien d’autres.

Ensuite, il y a la perspective d’un derby français en Super League. Les Catalans ont, pendant des années, voulu un rival national pour les concurrencer dans l’élite. Toulouse offre une opportunité de le faire et ce faisant, Sarrazain pense que les bénéfices pour le sport seraient énormes.

«Je pense que c’est un élément clé de tout.

«Organiser un tel derby avec les Catalans augmenterait vraiment l’attrait de la Super League auprès des supporters, des médias, des sponsors et bien sûr cela aurait un grand impact en France pour développer le sport.

«Nous pensons vraiment que cela nous permettrait également de développer l’équipe de France et, ce faisant, de renforcer l’Europe et de donner à l’équipe nationale d’Angleterre un adversaire solide dont elle a besoin.

«Les derby sont si importants et il faut toujours un gros derby important pour développer le sport. C’est une partie très importante de notre application. Tout d’abord, le derby avec les Catalans nous permettrait de développer le sport en France, puis nous aurions un plus grand vivier de jeunes talents jouant dans la meilleure compétition de l’hémisphère Nord, puis l’équipe de France serait plus forte et concurrencer plus avec l’Angleterre et puis, un jour, battre l’Angleterre.

«Cela pousserait l’Angleterre à être plus forte et à attirer plus de médias, plus de tout. Je pense que c’est comme ça qu’on parle d’expansion, je pense que c’est ce que ça peut apporter au jeu anglais, pas seulement en France.

«Toujours sur la couverture TV, L’Equip TV, une chaîne gratuite a récemment diffusé quelques jeux des Dragons Catalans et offre une exposition médiatique très importante. C’est une belle opportunité pour la Super League d’attirer des sponsors à dimension internationale qui seraient intéressés à négocier côté français.

«Encore une fois, en fin de compte, cela fera grandir le sport.»

Sarrazain conteste également la suggestion que la pandémie de Covid-19 devrait entraver leurs chances de devenir la douzième équipe de la Super League.

«Les dragons catalans ont trouvé des solutions et nous le ferons aussi.

«Nous avons de bonnes relations avec les Catalans et je pense que nous pourrions échanger et utiliser leur expérience et leurs retours, ainsi qu’avec le Stade Toulouse qui voyage pour la Coupe d’Europe.

«Il y a une solution et nous la trouverons, d’autant plus que nous avons travaillé sur le protocole de retour à l’entraînement qui est très strict, donc nous serons prêts pour tout ce qui nous arrivera.

«Nous nous sommes fixé cet objectif de rejoindre la Super League depuis quelques années maintenant et cela nous a vraiment fait avancer. Chaque année, nous voulions nous rapprocher d’un standard de la Super League sur et en dehors du terrain et même si nous n’y sommes pas encore, nous nous sommes améliorés année après année et nous pensons que nous ne sommes pas loin maintenant.

  • LE ZIE DI MILANO porte-bouteilles une face à colonne ZIA GAIA (H 66 cm / Naturel - Hêtre massif et acier)
    Zia Gaia aime faire une pause dans sa lecture en savourant un bon verre de vin. Elle a installé un petit coin de la maison dans lequel organiser sa collection de bouteilles, prêtes à être débouchée en compagnie, dans les occasions conviviales qui animent souvent ses soirées. La structure en hêtre peut être à
  • Filtre à eau LifeStraw 7640144282943 bleu, bleu clair
  • Comptoir de l Apothicaire Le Comptoir de l'Apothicaire Super Food Acai Bio 100g
    Super Food Acai Bio est un complément alimentaire du laboratoire Le Comptoir de l'Apothicaire à base d'açai bio. La législation ne nous autorisant pas à communiquer sur les propriétés de certaines plantes et de certains actifs, nous vous conseillons de consulter la littérature existante pour plus
  • Pack fer de couvreur GUILBERT - 66278
  • Olympique Lyonnais Bonnet super-héros Olympique Lyonnais junior OL - Foot Lyon
    Caractéristiques : Bonnet junior à revers 100% acrylique revers qui se transforme en masque de super-héros pompon effet fourrure logo brodé
  • Chaise Toulouse tissu piétement en forme carrée