in

Kodak Black promet de donner 1 million de dollars à une organisation caritative si Trump lui pardonne

Les problèmes juridiques de Kodak Black peuvent être difficiles à démêler. Mais il prend le risque de démêler rapidement son cas le plus urgent: l’accusation fédérale d’armes qui le fait actuellement emprisonner. Maintenant, le rappeur tend la main à Donald Trump dans l’espoir que le président puisse lui accorder une grâce, libérant Kodak alors qu’il quitte ses fonctions.

Kodak a promis de donner 1 million de dollars à des œuvres caritatives au cours de sa première année en tant qu’homme libre, s’il était gracié. Le rappeur l’a tweeté dans son style capitalisé signature, poursuivant une poussée pour être libéré par le président boiteux du canard.

« Si le président les libère, je vais dépenser 1 million pour la charité dans la première année de mon absence. C’est sur tout », a-t-il écrit vendredi.

Trump a jeté un large filet avec ses pardons présidentiels, des pardons posthumes et symboliques du boxeur Jack Johnson et de la suffragette Susan B.Anthony, aux pardons de ses amis et conseillers comme Roger Stone et Michael Flynn.

Certains de ces pardons ont fait sensation plus tôt dans sa présidence. Trump a gracié le tristement célèbre shérif du comté de Maricopa, Joe Arpaio, avant qu’il ne soit condamné pour ses crimes et a gracié trois criminels de guerre distincts reconnus coupables du meurtre de civils en Irak et en Afghanistan. Pendant ce temps, l’équipe juridique de Kodak aurait contacté Trump dans l’espoir de faire commuer la peine du rappeur en septembre. Dans une pétition obtenue par TMZ, ils ont fait valoir que Kodak était détenu dans un établissement plus strict que ses crimes ne le demandaient, et ont ajouté qu’ils trouvaient sa peine particulièrement sévère.

George Lynch et Jeff Pilson annoncent la couverture de l’album «  Heavy Hitters  »

Lil Wayne fait revivre son époque de mixtape classique avec la sortie de ‘No Ceilings 3’