in

Le Français Sarkozy se plaint d’avoir été victime de six ans de «  calomnie  » lors d’un procès pour corruption

Publié le: 30/11/2020 – 18: 44Modifié: 30/11/2020 – 18:46

L’ancien président français Nicolas Sarkozy s’est plaint lundi d’avoir été victime de six ans de « calomnie », dans ses premières remarques à la Cour lors de son procès pour corruption historique.

Sarkozy est devenu le premier chef d’État moderne de France à comparaître la semaine dernière dans les accusations de corruption et de trafic d’influence.

L’ailier droit de 65 ans, qui fait également l’objet de procès dans deux autres enquêtes, est accusé d’avoir offert au juge Gilbert Azibert un poste de retraite prune en échange d’informations privilégiées sur une enquête sur les finances de sa campagne.

« Je n’accepte aucune des calomnies qui m’ont été adressées ces six dernières années », a déclaré le dirigeant français de 2007 à 2012 au tribunal correctionnel de Paris.

Il risque une peine pouvant aller jusqu’à 10 ans et une amende d’un million d’euros (1,2 million de dollars) s’il est reconnu coupable.

L’avocat d’Azibert et de Sarkozy, Thierry Herzog, sont également jugés.

Sarkozy se bat contre un barrage d’enquêtes depuis qu’il a perdu son immunité de poursuites après l’échec de sa campagne de réélection en 2012.

Tentative de report des audiences

Les audiences de son premier procès se sont ouvertes lundi après que le tribunal eut rejeté la demande des avocats d’Azibert de le reporter pour des raisons médicales.

Sa défense a fait valoir que l’homme de 73 ans avait des problèmes de santé qui rendaient les apparitions publiques risquées lors de l’épidémie de Covid-19.

Mais un examen médical ordonné par le tribunal a déterminé qu’il était suffisamment apte à assister à son procès.

Les procureurs affirment que Sarkozy et Herzog ont tenté de soudoyer Azibert avec un emploi à Monaco, en échange d’informations sur une enquête sur les allégations que Sarkozy aurait reçu des paiements illicites de la défunte héritière de L’Oréal Liliane Bettencourt lors de sa campagne présidentielle de 2007.

Des écoutes téléphoniques des conversations entre Herzog et Sarkozy – qui ont utilisé un téléphone secret acheté sous le pseudonyme de « Paul Bismuth » – auraient révélé que les deux hommes envisageaient d’obtenir Azibert pour aider à influencer l’enquête.

Azibert était conseiller principal à la plus haute cour d’appel de France à l’époque. Il n’a jamais eu le travail à Monaco.

L’argent de la Libye?

Sarkozy, quant à lui, a été innocenté de tout acte répréhensible dans l’affaire Bettencourt.

Mais les enquêteurs enquêtent toujours sur les allégations selon lesquelles il aurait reçu des millions d’euros de financement du dictateur libyen Mouammar Kadhafi pour sa campagne électorale de 2007, et il est également accusé d’avoir frauduleusement dépensé trop pour la course de 2012.

Un seul autre président français, le mentor politique de Sarkozy, Jacques Chirac, a été jugé après avoir quitté ses fonctions, bien qu’il ait été dispensé d’avoir à assister à son procès pour corruption en 2011 en raison de problèmes de santé.

Il a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour la création d’emplois fantômes à la mairie de Paris qui ont servi à financer son parti lorsqu’il était maire de la ville.

(.)

Un homme accusé du meurtre au Royaume-Uni du frère de 21 Savage, Terrell Davis

Skai Jackson de DWTS a l’air radieuse dans un haut blanc moulant et un jean alors qu’elle sort à West .