in

La France espère proposer les vaccins Covid-19 au grand public à partir du mois d’avril, selon Macron

Publié le: 01/12/2020 – 18:40

La France espère proposer des vaccinations contre le Covid-19 au grand public entre avril et juin de l’année prochaine, a déclaré mardi le président Emmanuel Macron lors d’un point de presse à l’Élysée. Début 2021 verra une première campagne ciblant les plus à risque suivie d’une deuxième campagne pour le reste de la population.

L’espoir qu’un vaccin Covid-19 pourrait être prêt à être utilisé d’ici la fin de cette année a reçu un coup de pouce lundi lorsque la société américaine Moderna a déclaré qu’elle demandait une autorisation d’urgence de son vaccin Covid-19 aux États-Unis et en Europe.

Un autre vaccin développé par Pfizer et BioNTech a également été soumis pour approbation des deux côtés de l’Atlantique ces derniers jours. Les deux versions revendiquent une efficacité d’environ 95%.

Pfizer / BioNTech a prédit que leur vaccin pourrait être approuvé aux États-Unis peu de temps après le 10 décembre, tandis que le régulateur européen des médicaments a déclaré mardi qu’il déciderait d’ici le 29 décembre de lui accorder une approbation d’urgence avant le traitement de Moderna.

Cinq phases pour les premières vaccinations

La France a dévoilé lundi un plan de déploiement en cinq phases d’un vaccin Covid-19 que l’autorité sanitaire (Haute Autorité de Santé) a annoncé qu’elle espérait démarrer fin décembre ou début janvier. Le plan vise à vacciner les plus vulnérables du pays, en commençant par les personnes âgées suivies de celles de plus de 65 ans présentant des comorbidités (présence d’une ou plusieurs conditions médicales supplémentaires).

La phase I: La première étape consiste à vacciner les quelque 650 000 résidents âgés vivant dans des maisons de soins.

Phase II: La deuxième étape consiste à vacciner les personnes de plus de 75 ans, suivies de celles de plus de 65 ans souffrant de comorbidités et enfin de toutes les autres personnes âgées de 65 à 74 ans.

Phase III: Toutes les personnes de plus de 50 ans seront vaccinées au troisième stade, suivies des personnes de moins de 50 ans qui ont des comorbidités.

Phase IV: Les personnes qui ont été en contact à haut risque avec des cas connus de coronavirus se verront proposer le vaccin au cours de la quatrième étape.

Phase V: Toutes les autres personnes de plus de 18 ans auront accès au vaccin dans la cinquième et dernière étape du déploiement, bien que la vaccination ne soit pas obligatoire en France.

(. avec .)