in

Première: Musti, d’origine somalienne, partage des visuels de bricolage pour « Lion King »

Il n’y a pas eu de période plus difficile pour être musicien que maintenant. Les tournées sont hors de question et ce n’est pas vraiment facile de gagner de l’argent, et il est doublement difficile pour les artistes émergents de réussir et de survivre seuls. Vous devez donc le remettre à des artistes comme Musti (nom complet Ugbad Musti), né en Somalie et élevé en Norvège, qui vient de sortir son premier album Qoyskayga. Un tourbillon futuriste d’électronique de club fileté à travers la pop, le rap, l’afrobeats et le R&B, sa pièce maîtresse est le nouveau single « Lion King », qui, comme vous l’avez peut-être deviné, s’inspire du classique de Disney du même nom.

Sans surprise, les différents états de verrouillage en cours ont forcé Musti à faire preuve d’un peu de créativité avec les visuels. Avec un peu plus qu’un micro, une caméra et des rideaux verts, elle a réussi à créer un visuel incroyablement accrocheur, en supprimant toutes les distractions et en mettant entièrement l’accent sur sa performance de cet hymne afro-rap teinté de punk.

«Pendant le processus de création de mon album Qoyskayga, Beyoncé venait de sortir The Lion King: The Gift, et un morceau de cet album est rapidement devenu mon préféré: ‘My Power’ avec Tierra Whack, Nija, Yemi Alade, Busiswa, Moonchild Sanelly et DJ Lag », raconte Musti à Complex. «Après cela, j’ai écouté beaucoup de musique Afrobeats et Afro-pop, ce qui m’a vraiment inspiré, moi et mes producteurs, à faire ce morceau. ‘Lion King’ rend hommage à toutes les artistes et athlètes féminines d’origine africaine. Et un cri spécial à ma mère qui est venue avec les huit parties du milieu de la chanson. « 

Regardez la vidéo de « Le Roi Lion » en exclusivité ci-dessus et diffusez en continu Qoyskayga en entier ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.