in

Jhené Aiko explique pourquoi elle a arrêté d’utiliser le N-Word dans sa musique

Il semble y avoir une confusion inutile autour de l’utilisation du mot N, en particulier lorsqu’il s’agit de créer des paroles. Cela a poussé Jhené Aiko à expliquer en profondeur pourquoi elle avait supprimé le mot de sa musique.

Lundi, un fan a demandé à Aiko avec quoi elle était «mélangée».

« Chuchotements, poils de chat, asphalte et sable de Venice Beach », a-t-elle déclaré dans un tweet maintenant supprimé. Aiko a poursuivi en reconnaissant son ambiguïté raciale.

« Je suis moins noir que quelqu’un à moitié noir, mais aussi moins blanc [than] quelqu’un à moitié blanc… et asiatique est la moindre chose que je suis », continua-t-elle.« Donc à ce stade, c’est ce qu’ils veulent que je sois.

Lorsque cet échange s’est rendu sur la page Instagram de The Shade Room, Aiko a sauté dans les commentaires où elle a donné une description plus détaillée de sa course.

«J’ai un grand-père japonais et une grand-mère créole / dominicaine du côté de ma mère… et les parents de mes deux pères sont noirs et blancs. Mes résultats d’ADN sont venus à 25% asiatique, 33% africain et 34% européen», dit-elle. « C’est donc ce à quoi je faisais référence dans le tweet. De plus, ces sites ADN sont mis à jour et changent de temps en temps, alors qui sait vraiment. Ok, maintenant j’ai fini d’expliquer, promets que je suis humain et je vous vois tous comme une famille, peu importe comment regarde-moi. « 

Bien que sa capacité à ressembler à plusieurs races ait sans aucun doute été bénéfique pour sa personnalité publique, Aiko ne veut pas abuser d’un privilège qu’elle n’a pas demandé. Donc, par respect pour elle-même, ses amis et ses fans, elle a décidé d’arrêter d’utiliser le mot N dans sa musique car cela pouvait mettre les gens mal à l’aise. Aiko explique qu’elle a éradiqué le mot de son processus d’écriture il y a des années, mais cette discussion a rendu l’actualité pertinente.

«En fait, attendez! Lol. Je voudrais dire encore une chose qui, espérons-le, simplifiera cette déclaration», dit-elle. « La discussion est née de l’utilisation du mot n dans ma musique, dans le passé … et je l’ai fait savoir que je ne l’ai pas fait depuis un moment et j’ai choisi de ne plus l’utiliser par respect et considération pour mes ancêtres et les personnes qui se sentent mal à l’aise quand je le dis. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings