in

En Coupe du monde de rugby 2023, la France, pays hôte, fait match nul contre les All Blacks, trois fois vainqueurs

Publié le: 14/12/2020 – 14:47

Trois fois vainqueurs et favoris éternels, la Nouvelle-Zélande affrontera la France, hôte de la phase de poule de la Coupe du monde de rugby (RWC) 2023, mais les deux équipes seront confiantes après avoir débarqué l’Italie en tant que troisième tête de série du groupe lors du tirage au sort. le lundi.

Les détenteurs de l’Afrique du Sud ont été tirés au sort avec l’Irlande et l’Écosse, tandis que l’Angleterre, finaliste de 2019, est confrontée au double défi potentiellement délicat de l’Argentine et du Japon. Le Pays de Galles affrontera l’Australie pour la quatrième fois en cinq tournois, les Fidji, toujours dangereuses, également dans cette poule.

Si les groupes devaient devenir à peu près pour former, la France ferait face à un quart de finale difficile contre les Springboks tandis que l’Angleterre affronterait l’Australie ou le Pays de Galles. L’Irlande, qui n’a jamais dépassé les quarts de finale, aurait du mal à briser cette séquence comme elle le ferait face à la Nouvelle-Zélande.

La trajectoire de la forme pourrait alors produire une répétition des demi-finales de 2019 lorsque l’Angleterre a battu la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud a vaincu le Pays de Galles.

Défi raide

L’Écosse et l’Argentine auraient été au deuxième niveau des graines sur le classement actuel mais, comme les classements étaient basés sur des positions à la fin de l’année dernière en raison du calendrier ravagé par COVID, ils ont été placés au troisième niveau et font face à un défi de taille progresser.

L’Afrique du Sud, championne du monde, a fait le tirage au sort sans avoir disputé un seul match depuis la finale 2019. Leur victoire au Japon était la première fois qu’une équipe remportait la compétition après avoir perdu un match de poule.

« Bien qu’il soit encore près de trois ans, il est bon d’avoir un objectif final à atteindre », a déclaré l’entraîneur sud-africain Jacques Nienaber.

« Être dans la même poule que l’Irlande et l’Ecosse sera un défi de taille, mais pour gagner le tournoi, vous devez être capable de battre toutes les équipes et nous serons correctement testés dans les phases de poule. »

La Nouvelle-Zélande est la seule équipe à ne jamais avoir perdu un match de billard. En 2011, ils ont battu la France à ce stade, puis à nouveau en finale. Ils ont été jumelés avec l’Italie pour une septième fois remarquable en 10 tournois – un facteur contributif dans le tag de l’Italie en tant que seule équipe à avoir disputé chaque Coupe du monde mais n’a jamais atteint les huitièmes de finale.

Le tournoi se déroulera dans neuf villes du 8 septembre au 21 octobre, avec la finale à Paris. Les huit autres qualifications doivent encore être déterminées et ne seront finalisées qu’en novembre 2022.

Le président français Emmanuel Macron était présent au tirage au sort.

« Nous avons hâte de nous préparer pour cet événement », a-t-il déclaré. « En 2023, cela fera 12 ans que nous avons atteint la finale pour la dernière fois. Mais cette fois, ce sera à domicile pour que vous (l’équipe) trouviez un moyen de gagner la Coupe. La France, qui a également accueilli en 2007, a également atteint la finales de 1987 et 1999 – poursuivant le cycle de 12 ans.

« La crise du Covid-19 est terrible. En 2023, nous voulons offrir ce que la France peut offrir: l’art de vivre à la française – convivialité, gastronomie, fêtes et culture », a ajouté Macron.

(.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.