in

La France lance des campagnes de dépistage de masse de Covid-19 avant de lever le verrouillage

Délivré le: 14/12/2020 – 08:33

Les villes françaises du Havre, sur la côte normande, et de Charleville-Mézières, près de la frontière belge, mènent lundi des campagnes de dépistage de masse de Covid-19 dans le dernier effort du pays pour endiguer la propagation de la maladie avant les vacances et la fin. du deuxième verrouillage de la France mardi.

Alors que les Français pourront circuler librement dans tout le pays sans avoir à documenter leurs allées et venues avec des permis administratifs, le nombre de nouvelles infections quotidiennes à coronavirus reste élevé au-dessus de l’objectif du gouvernement pour la mi-décembre.

Dans un discours télévisé à la fin du mois d’octobre fixant le cap d’un nouveau verrouillage de Covid-19, le président Emmanuel Macron a déclaré qu’il espérait que le chiffre chuterait « avec le temps » à 5 000 infections par jour. Mais la moyenne quotidienne de la semaine dernière a été de 12 000 nouvelles infections.

Dimanche, l’autorité sanitaire Santé Publique France a signalé 11 533 infections enregistrées au cours des dernières 24 heures et 150 décès.

Le bilan de la pandémie de coronavirus en France s’élève à près de 58 000 morts, dont près de 40 000 à l’hôpital.

Le gouvernement français parie maintenant sur une nouvelle stratégie plus ciblée avec des tests de masse dans le but d’endiguer la propagation.

« Ces opérations sont autant un moyen de limiter la propagation du virus dans les zones urbaines concernées qu’un moyen de tester notre stratégie » test-alerte-protection « , que vous voyez évoluer », a déclaré jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

Les 270000 habitants de l’agglomération du Havre ont été invités à se faire dépister pour le coronavirus du lundi au vendredi cette semaine. Les projections seront disponibles « sans rendez-vous et gratuites, avec un résultat dans une demi-heure », a déclaré le maire du Havre et ancien Premier ministre Edouard Philippe au Journal de Dimanche.

« A Liverpool, ils ont réussi à tester environ un tiers des 500 000 habitants en quatre jours. Si nous testions 50% de la population, je serais l’homme le plus heureux! Nous serons probablement en dessous », a déclaré Philippe.

Parallèlement, dans les Ardennes, les autorités sanitaires françaises se concentrent sur le dépistage des habitants des deux principales villes du département, Charleville-Mézières et Sedan, quelque 123 000 personnes.

« Le respect des protocoles sanitaires à lui seul ne suffira pas à rompre le cycle de propagation de l’épidémie. Il est hors de question que les fêtes de fin d’année génèrent une troisième vague, qui serait redoutable dans notre région », a déclaré la commune de l’Ardenne. Métropole.

L’initiative dans l’Est de la France se déroulera jusqu’au vendredi, ainsi que du 21 au 23 décembre et du 28 au 30 décembre. Les projections y seront également gratuites, rapides et sans rendez-vous.

Deux autres villes, Saint-Étienne et Roubaix, devraient mener des opérations de tests de masse similaires en janvier. Les deux ont été parmi les endroits en France qui ont vu le coronavirus circuler le plus largement.

Les épidémiologistes disent que les tests de masse ne sont utiles que si les résultats sont utilisés rapidement, avec ceux qui testent un isolement positif et avec des contacts sociaux limités dans les zones les plus touchées.

L’isolement, cependant, ne sera pas appliqué comme dans certains autres pays. Au lieu de cela, l’agence régionale de santé de Normandie a déclaré qu’il y aurait « un accompagnement individuel, notamment pour isoler le plus rapidement et le plus efficacement possible ».

Mardi marque officiellement la fin du deuxième lock-out français du Covid-19, qui cédera la place à un couvre-feu de 20h à 6h tous les jours, à l’exception du 24 décembre, veille de Noël.

(. avec .)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.