in

Plus de 140 interpellés lors d’une nouvelle manifestation parisienne contre la loi qui limiterait le tournage de la police

Émis le: 12/12/2020 – 18:00

La police parisienne a emmené 142 personnes en garde à vue lors de ce qui est rapidement devenu samedi une manifestation tendue et parfois de mauvaise humeur contre les lois de sécurité proposées, avec des agents pataugeant dans la foule de plusieurs milliers de personnes pour chasser les fauteurs de troubles présumés.

La police a ciblé des manifestants dont elle soupçonnait qu’ils pourraient fusionner en groupes violents comme ceux qui ont vandalisé des magasins et des véhicules lors de manifestations précédentes.

Le ministre de l’Intérieur a déclaré que la police avait arrêté 142 personnes. De longues files d’agents anti-émeute et de véhicules de police avec des lumières bleues clignotantes ont escorté la marche de samedi à travers les rues détrempées par la pluie. Ils ont encerclé les manifestants, cherchant à empêcher la flambée de violence qui a marqué de nombreuses manifestations précédentes.

Un canon à eau de la police a aspergé les manifestants à la fin de la marche, alors que la nuit tombait.

Les manifestants protestaient contre un projet de loi sur la sécurité qui a déclenché des week-ends successifs de manifestations et contre un projet de loi visant à combattre le radicalisme islamiste.

La mesure la plus contestée du projet de loi sur la sécurité pourrait rendre plus difficile le tournage des policiers. Il vise à interdire la publication d’images dans l’intention de nuire à la police. Les critiques craignent que cela n’érode la liberté des médias et ne rende plus difficile la dénonciation des brutalités policières. La disposition a provoqué un tel tollé que le gouvernement a décidé de la réécrire.

Des slogans sur des pancartes portées par des manifestants à Paris disaient « Je n’arrêterai jamais de filmer » et « La caméra équivaut à la mutilation? »

Il y a également eu des manifestations dans d’autres villes. À Lyon, dans le sud-est, les autorités ont fait état de cinq arrestations parmi des personnes qui, selon elles, avaient attaqué la police et cherchaient à piller des magasins.

(AP)