in

Facebook ferme de faux comptes liés à l’armée française et à la Russie

Émis le: 16/12/2020 – 01:17

Facebook a déclaré mardi avoir supprimé deux réseaux basés en Russie et un lié à l’armée française, les accusant de mener des campagnes d’ingérence en Afrique.

Deux réseaux gérant plusieurs comptes Facebook ont ​​été attribués à des personnes associées à l’Agence russe de recherche sur Internet, et le troisième avait « des liens avec des individus associés à l’armée française », a indiqué la plateforme de médias sociaux.

Tous les trois ont été retirés du site pour avoir enfreint sa politique contre l’ingérence étrangère ou gouvernementale, a déclaré Facebook, ajoutant que les réseaux ciblaient principalement des pays d’Afrique du Nord et certains du Moyen-Orient.

L’armée française n’a fait aucun commentaire immédiat sur les allégations.

Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de sécurité de Facebook, et David Agranovich, responsable de la perturbation des menaces mondiales, ont déclaré dans un blog que les campagnes se disputaient en ligne.

« C’était la première fois que notre équipe voyait deux campagnes – de France et de Russie – s’engager activement l’une avec l’autre, y compris en se liant d’amitié, en commentant et en critiquant l’équipe adverse pour son faux », ont-ils déclaré.

Les réseaux « ont utilisé de faux comptes comme élément central de leurs opérations pour induire les gens en erreur sur qui ils sont et ce qu’ils font, et c’est la base de notre action », a déclaré Facebook.

Le réseau français ciblait la République centrafricaine et le Mali et, dans une moindre mesure, le Niger, le Burkina Faso, l’Algérie, la Côte d’Ivoire et le Tchad.

Il impliquait 84 comptes Facebook, 6 pages, 9 groupes et 14 comptes Instagram qui enfreignaient la politique contre «un comportement coordonné inauthentique».

Certains articles, en français et en arabe, portaient sur les politiques de la France en Afrique francophone, les allégations d’ingérence de la Russie dans les élections en RCA, les commentaires favorables à l’armée française et les critiques de la Russie.

« Les impérialistes russes sont une gangrène sur le Mali! » lisez un exemple d’article partagé par Facebook.

En perturbant les deux réseaux russes, le réseau social a supprimé 274 comptes Facebook et 18 comptes Instagram, ainsi qu’un éventail de groupes et de pages.

« Nous avons partagé des informations sur nos découvertes avec les forces de l’ordre et les partenaires de l’industrie », ont déclaré Gleicher et Agranovich.

« Nous faisons des progrès pour éliminer ces abus, mais comme nous l’avons déjà dit, c’est un effort continu et nous nous engageons à nous améliorer continuellement pour rester en tête. »

(.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.