in

Honey Boy Director soutient publiquement les brindilles FKA

Alma Har’el a publiquement pris position en faveur de Brindilles FKA.

Moins d’une semaine après la naissance de l’auteur-compositeur-interprète Tahliah Barnett, a déposé une plainte contre son ex-petit ami Shia LaBeouf pour des allégations d’agression sexuelle, d’agression et d’infliction intentionnelle de détresse émotionnelle, entre autres, elle et le directeur de Honey Boy de LaBeouf se sont prononcés.

« J’ai un profond respect pour le courage et la résilience de FKA Twigs. La lecture de ce qu’elle a enduré m’a laissé le cœur brisé et je suis solidaire avec elle », a déclaré Har’el dans un communiqué publié pour la première fois par Variety. « Je lui envoie mon amour, Karolyn Pho, toutes les victimes de violence domestique et tous ceux qui essaient d’arrêter les cycles de maltraitance. « Pho, qui était auparavant sortie avec LaBeouf, a également été mentionnée dans le procès de Twig et a décrit le comportement abusif qu’elle aurait subi de la part de l’acteur dans une interview au New York Times .

Poursuivant sa déclaration, Har’el a également parlé de travailler avec LaBeouf sur le film de 2019 qu’il a écrit et à travers lequel lui et des brindilles se sont rencontrés pour la première fois, selon le procès. «En tant que cinéaste et artiste, je suis attirée par les histoires qui nous aident à développer de l’empathie pour les aspects désordonnés de la condition humaine», a-t-elle expliqué. «Comme beaucoup de collaborateurs et de fans de Shia qui ont lutté contre la toxicomanie, souffert de traumatismes pendant l’enfance et font face à une maladie mentale, je suis douloureusement conscient de mon investissement passé dans son rétablissement. Je veux envoyer un message clair aujourd’hui qu’aucune de ces situations ne doit excuser minimiser ou rationaliser la violence domestique.  »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.