in

Dave Portnoy de Barstool lève 2 millions de dollars pour les petites entreprises en difficulté

Lire le contenu vidéo

Exclusif TMZ.com

Dave PortnoyIl en a assez d ‘attendre que le gouvernement intervienne et aide les petites entreprises en difficulté pendant la pandémie … alors il injecte son propre plan de relance.

Le fondateur de Barstool Sports était sur « TMZ Live » mardi et a révélé qu’il avait investi 500k $ de son propre argent pour le Barstool Fund qu’il a lancé la semaine dernière pour soutenir les petites entreprises touchées par les fermetures de COVID. Et, avec plus de 31 000 personnes contribuant aussi quel que soit le montant possible … cela a créé un fonds de plus de 2 millions de dollars.

Dave s’est exprimé contre les restrictions COVID à New York, forçant les restaurants, bars et autres petites entreprises à fermer. Ne vous méprenez pas … il dit que ce n’est pas une question de politique et il comprend que le pays est dans une situation terrible sans solution parfaite.

Cela étant dit … Dave dit que le gouvernement ne donne pas assez à ces entreprises pour qu’elles survivent. Depuis des semaines maintenant, le gouvernement négocie un nouveau plan de relance qui comprendrait 285 milliards de dollars pour un programme renouvelé de protection des chèques de paie pour les petites entreprises. Président Trumpest sur le point de signer le paquet.

Dave est fatigué d’attendre que Washington agisse, d’où son fonds de secours – dont il sait qu’il ne pourra pas sauver toutes les entreprises méritantes, mais comme il le dit … quelque chose vaut mieux que rien.

L’un des restaurants financés est la Trattoria L’incontro de New York … qui a fait la une des journaux après que les clients aient bravé le froid pour dîner à l’extérieur. Dave y a récemment tenu l’une de ses critiques de pizzas préférées des fans.

Le point de Dave est simple – les moyens de subsistance sont en train d’être écrasés et il n’y a aucun moyen pour les États-Unis d’A. De laisser ces entreprises – et le rêve américain – se faire tuer par COVID. Du moins, pas sous sa surveillance.