in

Meek Mill veut construire un nouveau DSP

Meek Mill a l’œil sur la Silicon Valley alors que lui et d’autres rappeurs de premier plan cherchent à développer leur propre fournisseur de services numériques et leur plate-forme qu’ils peuvent posséder et contrôler.

L’honcho de Dreamchaser a frappé à la porte de la capitale technologique du pays via Twitter le jour de Noël en disant que lui, Lil Baby et Lil Durk recherchaient quelqu’un connecté dans la Silicon Valley pour les aider.

«Moi, bébé, Durkio, j’essaie de trouver quelqu’un dans la Silicon Valley pour nous construire notre propre plate-forme musicale dans laquelle nous pouvons être le propriétaire majoritaire», a tweeté Meek. « Nous paierons !! Nous avons besoin des meilleurs steppers de la Silicon Valley, s’il vous plaît! »

Meek a ajouté que 21 Savage serait également dans le mélange pour aider à l’effort.

Meek a de l’expérience dans le domaine du lancement de plates-formes à partir de la base, notamment en travaillant avec Jay-Z, Michael Rubin et d’autres pour créer leur Reform Alliance qui vise à aider à corriger le système de justice pénale profondément imparfait. Lancée en janvier de l’année dernière, l’organisation a depuis fait des progrès majeurs dans la réforme de la justice pénale. En fait, en octobre, ils ont adopté une nouvelle loi en Californie qui limitera les peines maximales de probation pour les délits et les crimes.

Des artistes comme Meek ont ??souvent exprimé le sort des DSP en ne leur donnant qu’une petite partie des revenus de millions de flux et il y a eu plusieurs conversations au cours des dernières années sur la façon dont ils peuvent récupérer davantage de propriété sur leur musique. Les plans actuels de Meek pourraient refléter ce que Jay-Z a fait avec son empreinte TIDAL, un service de streaming qu’il a acquis en 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.