in

Pas de nouveau verrouillage en France, selon le ministre de la Santé, mais un couvre-feu anticipé proposé pour certaines régions

Émis le: 29/12/2020 – 20:40

La France n’appliquera pas un nouveau verrouillage pour le moment pour freiner la propagation du coronavirus mais elle pourrait bientôt imposer un couvre-feu plus précoce dans les régions de l’est du pays, les plus touchées par les infections, a déclaré mardi le ministre de la Santé.

S’exprimant sur la chaîne de télévision publique France 2, M. Véran a ajouté qu’il n’était actuellement pas envisagé d’imposer un troisième verrouillage, bien que le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 soit plus de deux fois plus élevé que l’objectif du gouvernement de moins de 5000.

« Nous excluons pour l’instant l’idée d’un lock-out, que ce soit au niveau national ou local », a déclaré Olivier Véran.

« Mais nous proposerons une prolongation du couvre-feu qui pourrait commencer à 18 heures au lieu de 20 heures dans tous les domaines où cela sera jugé nécessaire », a déclaré Véran.

La France, qui compte le plus grand nombre de cas en Europe occidentale et la cinquième au monde à 2,57 millions, a déjà connu deux verrouillages, le premier du 17 mars au 11 mai et le second du 30 octobre au 15 décembre.

Depuis cette date, le verrouillage a été remplacé par un couvre-feu national de 20 h 00 à 6 h 00 et, contrairement à ce qui était initialement espéré, les lieux culturels sont restés fermés car les nouvelles infections quotidiennes ne sont pas passées en dessous de l’objectif de 5000 fixé par le gouvernement. .

Les autorités sanitaires françaises ont signalé plus tôt 11395 nouvelles infections à coronavirus au cours des dernières 24 heures, dépassant le seuil de 10000 pour la première fois en quatre jours.

La moyenne mobile sur sept jours des nouvelles infections, qui correspond à la moyenne des irrégularités de rapport hebdomadaire des données, s’élève à 11 871.

La France, qui a entamé sa campagne de vaccination progressive dimanche, a également vu le nombre de personnes hospitalisées pour la maladie augmenter pour la quatrième journée consécutive, une séquence inédite depuis le 13 novembre.

Le nombre de morts du COVID-19 a augmenté de 969, à 64 078 – le septième le plus élevé au monde – contre une moyenne mobile de 339 sur sept jours.

(.)