Accueil Sports MMA Amanda Ribas envisage de voler la vedette à l’UFC 257: «  Je...

Amanda Ribas envisage de voler la vedette à l’UFC 257: «  Je ne veux pas être juste un combattant sur une carte Conor McGregor  »

Amanda Ribas est certes honorée de partager une carte à la carte avec Conor McGregor contre Dustin Poirier au sommet. Mais elle n’a pas l’intention de jouer le deuxième violon de l’intrigant match léger.

Ribas affronte Marina Rodriguez dans un match de poids paille important à l’UFC 257. L’événement aura lieu le 23 janvier sur Fight Island à Abu Dhabi.

La route vers Rodriguez était cahoteuse pour la star de 27 ans. Ribas a initialement accepté d’affronter Carla Esparza à l’UFC 256, mais le combat ne s’est jamais pleinement concrétisé. Elle devait ensuite affronter Michelle Waterson, classée n ° 7, lors du premier événement PPV de l’UFC en 2021 avant que Waterson ne soit contraint de se retirer du combat.

Avec deux gros combats dans le rétroviseur (pour le moment), Ribas s’est concentré sur la tâche à accomplir.

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais j’étais vraiment excité de la combattre », a déclaré Ribas à MMA Fighting en apparaissant sur What the Heck. «Cela ne s’est pas produit à ce moment-là, puis j’étais censé combattre Michelle Waterson et cela ne s’est pas produit. C’était mauvais pour moi, mais maintenant je peux me battre contre Marina.

«Je pense juste à elle parce que ce sera certainement un combat vraiment important pour ma carrière.»

La Ribas, toujours positive, admet qu’elle était un peu déçue de perdre une paire de combats avec ses 10 meilleurs adversaires. Après avoir réfléchi à une suspension de deux ans de l’USADA avant de lancer son premier coup de poing à l’UFC – elle a finalement été effacée après une enquête – perdre un combat ou deux ne semblait pas être la fin du monde. En fait, elle croit que tout arrive pour une raison.

«Après l’USADA [suspension], J’essaie de ne pas trop réfléchir parce que j’étais vraiment triste quand j’ai signé à l’UFC, et ce truc à propos de l’USADA et du dopage, et puis deux ans plus tard, ils m’ont dit que j’étais bon pour me battre », a déclaré Ribas. «J’ai donc appris que tout avait un temps, et peut-être que ce n’était pas le moment de combattre Michelle, ou contre Carla, mais le moment était venu de se battre contre Marina. C’est comme ça que je pense.

Alors que Ribas a été l’un des prétendants en hausse dans la division féminine la plus chargée de la promotion, Rodriguez a été impressionnante à part entière. À l’issue de la série Contender de Dana White: Brésil, Rodriguez n’a goûté à la défaite que lors de l’une de ses cinq apparitions dans l’octogone, combattant Carla Esparza pour une décision partagée de près lors de l’UFC de juillet sur l’événement ESPN 14. Rodriguez détient également des victoires sur Tecia Torres et Jessica Aguilar, ainsi que contre Randa Markos et Cynthia Calvillo aux tirages majoritaires.

Ribas a maintenant dû se préparer à trois adversaires différents, et elle estime qu’il y a des similitudes.

« Je pense que Marina est une très bonne attaquante », a expliqué Ribas. «Pour Carla, je faisais un match. Pour Michelle, je faisais un autre match. Et maintenant pour Marina, c’est presque pareil [as] Michelle, mais Marina est plus Muay Thai. Je dois faire attention à ses coudes et à ses coups de pied. Mais je pense que je peux montrer plus de mes frappes aussi, car lors de mon dernier combat, j’étais seulement sur le terrain avec Paige [VanZant].

«Mais dans ce combat, je peux montrer mes coudes, mes coups de pied, parce que je me suis tellement entraîné pour ça.

Ribas pense que le combat avec Rodriguez pourrait voler la vedette à l’UFC 257. Bien qu’elle soit bien consciente de l’ampleur d’être sur une carte de combat mise en vedette par un match de haut niveau qui comprend la plus grande star du sport, la vedette américaine de la Top Team est optimiste sur le fait qu’elle ne sera pas une réflexion après coup.

«J’étudie beaucoup de mes adversaires», a déclaré Ribas. «Je regarde son premier combat, son deuxième combat, son troisième combat pour que je puisse voir qu’elle va de mieux en mieux. Et j’espère que dans ce combat, elle viendra avec la meilleure version d’elle parce que je veux que ce soit un très gros combat.

«C’est la carte avec McGregor et Dustin, donc nous devons faire un très gros combat parce que je ne veux pas être juste un combattant sur une carte McGregor. Je veux que les gens disent: ‘Avez-vous vu ce combat qu’Amanda a eu contre Marina? C’était un gros combat. Je veux que les gens parlent de mon combat. Pas seulement, « Oh, ils se sont battus sur une carte McGregor. » Je voudrais [to steal the show]. »

Le plan pour Ribas est simple: mettez Rodriguez à l’écart et préparez-vous à regarder l’événement principal entre l’ancienne championne de deux divisions et son coéquipier ATT tout en profitant de sa friandise d’après-combat préférée.

« J’espère pouvoir gagner ce combat et je demande à Dieu de me donner sa bénédiction parce que je m’entraîne si dur », a déclaré Ribas. «J’espère que cela peut être un TKO ou une soumission. Peu importe de quelle manière. Je veux gagner le combat, manger mon chocolat et regarder [McGregor vs. Poirier]. »

  • Je ne veux plus aller à l'école - Gisèle Bienne - Livre
    Récit - Occasion - Bon Etat - Des femmes GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Je ne veux plus aller à l'école - Claude Klotz - Livre
    Document - Occasion - Bon Etat - Jauni - Balland GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Je ne veux jamais l'oublier - Michel Déon - Livre
    Roman - Occasion - Bon Etat - Avec jaq - Table Ronde GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Maman, je ne veux pas être empereur - Françoise Xenakis - Livre
    Roman - Occasion - Bon Etat - Albin Michel GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Je ne veux pas qu'on m'oublie - Dominique Cacoub - Livre
    Roman - Occasion - Etat Correct - Couv un peu abîmée, Dos un peu abîmé - Sarrazin GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Actuel n°23 : Je ne veux pas mourir, je parle - Collectif - Livre
    Revue - Occasion - Bon Etat - Actuel - Revue - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.