Accueil France L’armée française affirme que le Mali frappe des djihadistes ciblés, pas une...

L’armée française affirme que le Mali frappe des djihadistes ciblés, pas une fête de mariage

Publié le: 09/01/2021 – 11: 00Modifié: 09/01/2021 – 11:11

L’armée française a déclaré vendredi que ses troupes étaient revenues sur les lieux d’une frappe aérienne dans le centre du Mali pour confirmer que seuls les djihadistes avaient été visés après que des villageois aient affirmé qu’un mariage avait été touché.

La controverse a éclaté au sujet de l’opération après que plusieurs habitants du village reculé de Bounti ont déclaré que jusqu’à 20 personnes avaient été tuées lors d’une attaque dimanche – un compte si différent de l’armée française qu’il y avait des spéculations sur deux attaques distinctes dans la région de la en même temps.

Vendredi matin « une mission terrestre composée de soldats de Barkhane s’est rendue sur les lieux de la frappe française menée le 3 janvier, au nord du village de Bounti », ont indiqué les militaires dans un communiqué.

« Les informations recueillies au cours de cette mission sont en tous points cohérentes avec l’analyse et l’évaluation de la situation produites jusqu’à présent », a ajouté le communiqué de Barkhane.

Plusieurs villageois avaient déclaré à l’. qu’une fête de mariage à Bounti avait été attaquée dimanche par un seul hélicoptère non identifié.

Une association culturelle qui promeut l’ethnie peul du Mali a déclaré qu’une vingtaine de civils avaient été tués.

Les seules forces armées qui mènent des opérations aériennes offensives au Mali sont l’armée nationale et la force Barkhane.

La France a déclaré que son opération n’impliquait pas d’hélicoptère et a déclaré jeudi soir que les informations disponibles « excluaient la possibilité de dommages collatéraux ».

Le ministère de la Défense du Mali a soutenu le récit français, affirmant que ses informations montraient que « les cibles neutralisées étaient des objectifs militaires confirmés », et que « les environs observés ne montraient aucune scène de mariage ».

Le ministère a ajouté qu’une enquête était ouverte « pour mieux comprendre ce qui s’était passé ».

La vérification indépendante des événements de dimanche est extrêmement difficile, compte tenu de l’éloignement du lieu et du danger de s’y rendre.

Un attentat-suicide a blessé six soldats français

La région est l’épicentre d’une offensive islamiste meurtrière qui a commencé dans le nord du Mali en 2012, puis s’est étendue au Burkina Faso et au Niger voisins, enflammant les tensions ethniques en cours de route.

L’intervention militaire de la France au Sahel remonte à presque exactement huit ans, jusqu’en janvier 2013, lorsqu’elle a forcé les djihadistes à quitter le nord du Mali.

Dans le même temps, six soldats français ont été blessés dans un attentat suicide vendredi dans la région des «trois frontières» entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, a indiqué l’armée française.

Ils ont été emmenés à l’hôpital militaire de Gao et trois d’entre eux rentreront en France ce week-end, a-t-il ajouté.

Il s’agissait de la dernière attaque contre les troupes françaises au Mali après qu’un total de cinq soldats de Barkhane ont été tués par des bombes en bordure de route les 28 décembre et 2 janvier, portant les pertes de la mission à 50.

(.)

  • bache de protection baby-foot Petiot
    La bache de baby foot du fabricant française Petiot offre une protection optimale à votre table de jeux. Que ce soit pour la protéger du soleil, pour éviter que l'eau de votre piscine ou de la pluie n'atteigne votre table, cette housse de protection est faite pour ça ! Fabriquée en France, elle est adaptée