Accueil Sports William Saliba est parti avec un œuf sur le visage alors que...

William Saliba est parti avec un œuf sur le visage alors que le début de prêt peu convaincant à Nice se poursuit

Les débuts difficiles de William Saliba à Nice se sont poursuivis malgré le prêt d’Arsenal prétendant qu’il « dirigerait » la Ligue 1.

Saliba, 19 ans, a rejoint le club français jusqu’à la fin de la saison lundi, après un manque de minutes aux Emirats.

Il a été immédiatement nommé dans le onze de départ pour affronter Brest mais a enduré un début à oublier, décrochant un carton jaune dans une défaite 2-0.

Mais l’ancien St-Etienne est sorti en balançant avant le choc avec Metz, en déclarant: « J’ai joué en Ligue 1, même si je suis jeune, je suis là pour être le boss. »

Saliba n’a pas encore atteint son rythme après avoir rejoint Nice en prêt pour le reste de la saison (Image: Arsenal FC via .) Lire la suite Articles liés Lire la suite Articles liés

Les choses ne se sont pas déroulées comme prévu lorsque Nice a fait le voyage dans le nord-est du pays, car Saliba a perdu son homme dans la préparation de l’égalisation des hôtes.

Un corner a été fouetté et une bousculade dans la zone a suivi, le ballon tombant finalement à John Boye pour le faire 1-1 à la 79e minute.

Le joueur de 19 ans attend toujours sa première victoire avec le club de Ligue 1

Jusqu’à présent, la saison a été mouvementée – alors assurez-vous de ne rien manquer en vous inscrivant à la nouvelle newsletter de Mirror Football!

Toutes les dernières nouvelles sur les transferts et les grandes histoires arriveront directement dans votre boîte de réception. Vous ne manquerez rien.

Pour vous inscrire, mettez votre e-mail en haut de cet article ou suivez les instructions sur ce lien.

Le match nul avec Metz intervient après que Saliba a déclaré avoir rejoint Nice « pour diriger la défense » et déclaré « J’espère que nous serons mieux défensivement dans les matches à venir ».

Discutant de son premier semestre difficile avec Arsenal, il a ajouté: « Mes six premiers mois ont été difficiles, car je venais de six mois où je n’ai pas pu m’entraîner parce que j’étais à la maison (pandémie) et que je ne pouvais pas m’entraîner. dehors, ne pouvait pas jouer.

«Je suis arrivé là-bas alors qu’ils terminaient la saison de championnat, donc je m’entraînais seul. Dès leur retour de vacances, nous avons rapidement eu les premiers matches amicaux où je manquais de rythme et j’étais un peu insuffisant physiquement.

« Le coach m’a tout de suite dit que je n’étais pas prêt. J’aurais au moins aimé avoir une chance de retrouver mon rythme. Mais c’est le football, c’est comme ça. »

William Saliba le réduira-t-il en tant que joueur de la première équipe d’Arsenal à l’avenir? Ayez votre mot à dire dans les commentaires.

Inscrivez-vous à l’e-mail de Mirror Football ici pour les dernières nouvelles et les potins de transfert.