Accueil International La Chine s’en prend à l’Australie, aux États-Unis, au Royaume-Uni et au...

La Chine s’en prend à l’Australie, aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada pour interférence «  flagrante  » dans les «  affaires internes  » de Hong Kong

La Chine a condamné l’Australie, les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada pour s’être prononcés sur l’arrestation de militants de la démocratie de Hong Kong, affirmant que ces nations se sont gravement ingérées dans les affaires intérieures.

Points clés:

La Chine affirme que les pays, dont l’Australie, devraient respecter la souveraineté de la Chine et le système juridique de Hong Kong 55 personnes qui ont été récemment arrêtées en vertu de la loi sur la sécurité nationale n’ont pas été inculpées et la plupart ont été libérées sous caution accuse la Chine d’utiliser la loi pour faire taire l’opposition politique

Les ministres des Affaires étrangères de ces pays ont publié dimanche une déclaration commune exprimant une « grave préoccupation » au sujet de l’arrestation des 55 personnes à Hong Kong la semaine dernière.

Les arrestations ont été de loin la plus grande action de ce type prise en vertu d’une loi sur la sécurité nationale que la Chine a imposée au territoire semi-autonome il y a un peu plus de six mois.

Les gouvernements chinois et de Hong Kong ont déclaré que la loi était nécessaire pour rétablir l’ordre dans une ville qui a été secouée en 2019 par des mois de manifestations antigouvernementales souvent violentes exigeant une plus grande démocratie.

Lors d’un point de presse quotidien lundi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian a défendu la gouvernance du pays à Hong Kong.

« Le gouvernement chinois gouverne Hong Kong sur la base de la Constitution de la République populaire de Chine et de la loi fondamentale de la RAS de Hong Kong, et non de la Déclaration conjointe sino-britannique », a-t-il déclaré.

<< Les pays concernés doivent faire face à la réalité du retour de Hong Kong en Chine, respecter le droit international et les normes fondamentales des relations internationales, abandonner les doubles standards, respecter sincèrement la souveraineté de la Chine, respecter le système juridique de Hong Kong et cesser immédiatement d'intervenir à Hong Kong. Affaires de Kong et affaires intérieures de la Chine sous quelque forme que ce soit.

« La Chine condamne fermement et s’oppose fermement aux pays concernés qui confondent le bien et le mal et s’ingèrent grossièrement dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine. »

Espace pour lire ou mettre en pause, M pour couper le son, flèches gauche et droite pour rechercher, flèches haut et bas pour le volume. Durée de la montre: 2 minutes 15 secondes 2 min 15 sLire la vidéo.  Durée: 2 minutes 15 secondesLire la vidéo.  Durée: 2 minutes 15 secondesLa police de Hong Kong arrête des dizaines de militants politiques.

La Chine allègue un complot pour évincer le dirigeant de Hong Kong

La plupart des personnes arrêtées la semaine dernière avaient participé à une primaire non officielle pour une élection législative qui a ensuite été reportée.

Les autorités affirment que la primaire faisait partie d’un complot visant à prendre le contrôle de la législature afin de paralyser le gouvernement et de forcer le chef de la ville à démissionner.

La Chine veut que Hong Kong sache que personne n’est en sécurité

Jimmy Lai a déjà été arrêté pour diverses infractions liées aux manifestations, mais le voir emmené menotté cette fois est différent.

Lire la suite

Les 55 personnes n’ont pas été inculpées, et toutes sauf trois ont été libérées sous caution dans l’attente d’une enquête plus approfondie.

Si certains devaient se retrouver avec des condamnations, cela pourrait les empêcher de se présenter aux futures élections.

« Il est clair que la loi sur la sécurité nationale est utilisée pour éliminer la dissidence et les opinions politiques opposées », lit-on dans la déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères d’Australie, des États-Unis, du Royaume-Uni et du Canada.

« Nous appelons les autorités centrales de Hong Kong et de Chine à respecter les droits et libertés légalement garantis du peuple de Hong Kong sans crainte d’arrestation et de détention. »

La déclaration a été signée par la ministre australienne des Affaires étrangères, Marise Payne, avec ses homologues François-Philippe Champagne du Canada, Dominic Raab du Royaume-Uni et Mike Pompeo des États-Unis.

ABC / AP

  • Lacoste L!VE sweat à capuche, taille S, homme, gris chiné
    S|M|L|XL|XXL - gris chiné - Style : basic, streetwear Coupe : loose fit Poches latérales : 1 poche frontale Capuche : couche double, avec cordons Col : divers Manches : manches raglan Extrémités des manches : côtelé Extras : ourlet côtelé Longueur de bras : manches longues Motif : uni Occasion : mode de loisir
  • Levi's Sweat col rond Levi's Graphic en coton gris clair chiné à logo bouclette - GRIS CLAIR - L
    GRIS CLAIR - - Coton (100%) - Col rond - Manches longues
  • Levi's Sweat col rond Levi's Original HM Icon en coton mélangé gris chiné à logo - GRIS - L
    GRIS - Sweat Levi's - Coton (90%), polyester (10%) - Gris chiné - Col rond
  • Tann's Sac à dos Tann's Les Chinés Teddy L Gris/Rouge Solde
    Sac à dos, polyester recyclé, imperméable, 2 compartiments, poche avant zippée, poche ordinateur 13 pouces, anse de portage, bretelles ajustable moussées, panneau dorsal moussé, fermeture à glissière
  • Tann's Sac à dos à roulettes Tann's Les Chinés Teddy L Gris/Rouge Solde
    Sac à dos, polyester recyclé, imperméable, 2 compartiments, poche avant zippée, anse de portage, bretelles et dos moussés, trolley, deux roues, fermeture à glissière, détails réfléchissants
  • Tann's Sac à dos Tann's Les Chinés Max L Gris/Rouge
    Sac à dos, polyester recyclé, imperméable, 2 compartiments, poche avant zippée, poche ordinateur 13 pouces, anse de portage, bretelles ajustable moussées, panneau dorsal moussé, fermeture à glissière