Accueil International Shell reprend les expéditions de gaz depuis la plus grande structure flottante...

Shell reprend les expéditions de gaz depuis la plus grande structure flottante du monde

Royal Dutch Shell a repris le transport de cargaisons de gaz à partir de la plus grande structure flottante jamais construite à la suite d’une interruption technique d’un an qui a atténué l’appétit de l’industrie pour la technologie de GNL flottant.

Le redémarrage de l’énorme installation Prelude – qui à 488 mètres est plus longue que quatre terrains de football – est un coup de pouce bienvenu pour Shell, car il coïncide avec une flambée record des prix du GNL alimentée par une vague de froid en Asie.

Mais les défis de construction, les dépassements de coûts et les problèmes techniques avec Prelude, ainsi que les conditions de marché difficiles, ont incité Shell et d’autres producteurs à annuler d’autres projets FLNG.

«Prelude a été un« éléphant blanc »- nous avons toujours pensé que c’était une technologie à la recherche d’une solution plutôt que l’inverse», a déclaré Neil Beveridge, analyste chez Bernstein.

Il a déclaré qu’il y avait un grand nombre de projets de GNL onshore concurrents visant à arriver sur le marché qui ne nécessitaient pas la technologie coûteuse et pionnière nécessaire à Prelude. En conséquence, très peu de projets FLNG à grande échelle étaient en cours, a ajouté M. Beveridge.

Prelude se voulait un projet phare pour FLNG. Les installations flottantes liquéfient le gaz des champs offshore éloignés sans avoir besoin d’installations à terre pour le transformer en GNL, un carburant vital pour les marchés gourmands en énergie en Asie. Le gaz est pompé du dessous du fond marin vers la plate-forme flottante, où il est refroidi pour le transformer en liquide pour le transport ultérieur.

Mais l’exercice s’est avéré coûteux pour Shell et ses partenaires: Inpex du Japon (qui détient 17,5%), Kogas de Corée (10%) et OPIC de Taïwan (5%).

Shell n’a pas révélé le coût de Prelude, mais les analystes estiment que le prix a grimpé jusqu’à 17 milliards de dollars australiens (13 milliards de dollars). La société anglo-néerlandaise a déclaré 9 milliards de dollars de charges de dépréciation sur ses actifs gaziers australiens aux deuxième et troisième trimestres de 2020.

«Les cargaisons de GNL ont repris de l’installation Prelude FLNG de Shell. Prelude est un projet de plusieurs décennies, et notre objectif reste de fournir une performance soutenue sur le long terme », a déclaré Shell lundi.

Prelude a commencé à expédier du gaz en juin 2019, mais a été contraint de fermer en février de l’année dernière en raison de problèmes avec ses générateurs diesel.

Carte de localisation de l'installation Prelude FLNG au large de Broome en Australie

L’emplacement éloigné de l’installation – 475 km au large de la côte ouest de l’Australie – et sa complexité technique, aggravée par les restrictions de Covid-19, ont ajouté aux défis de Shell dans le redémarrage des opérations, ont déclaré des analystes.

Saul Kavonic, analyste au Credit Suisse, a déclaré que les ambitions du secteur pour que le FLNG soit la prochaine grande tendance du GNL avaient été durement touchées.

Shell a décidé de ne pas donner suite à des commandes de trois installations FLNG auprès de Samsung à la suite d’une décision prise en 2016 par Woodside d’annuler son projet de développer conjointement un champ gazier d’Australie occidentale en utilisant cette technologie. Également en 2016, les projets FLNG soutenus par AltaGas du Canada et Exmar de la Belgique au Canada et en Colombie ont été abandonnés en raison des mauvaises conditions du marché.

«L’ambition de l’industrie FLNG de« concevoir un construire plusieurs »est malheureusement devenue« concevoir plusieurs en construisent un »dans certains trimestres à la suite de l’exécution décevante du projet», a déclaré M. Kavonic. «Seules les applications de niche plus modestes sont désormais considérées comme plausibles.»

  • La plus grande lettre du monde - Nicole Scheengans - Livre
    Jeunesse - Occasion - Bon Etat - Le Livre de Poche jeunesse - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Le plus grand matin du monde - Kochka - Livre
    Jeunesse - Occasion - Bon Etat - Roman - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Les plus grandes fortunes du monde - Pierre Beaudeux - Livre
    Economie internationale - Occasion - Bon Etat - Lattès GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • La plus grande lettre du monde - Nicole Scheengans - Livre
    Jeunesse - Occasion - Bon Etat - Cascade - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Football. Quel est le plus grand club du monde ? - Vincent Duluc - Livre
    Sport - Occasion - Bon Etat - Les héros du sport - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Les plus grandes espionnes du monde - Kurt Singer - Livre
    Histoire - Occasion - Bon Etat - Pliure - L'air du temps - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.