in

La France rapatrie sept enfants du camp jihadiste en Syrie

Délivré le: 13/01/2021 – 13:35

La France a déclaré mercredi qu’elle avait ramené à la maison sept enfants de djihadistes français du nord-est de la Syrie, poursuivant un processus de rapatriement très sensible entamé après le renversement du califat autoproclamé du groupe État islamique (EI).

Les enfants, âgés de 2 à 11 ans et « particulièrement vulnérables », ont été remis aux autorités judiciaires et pris en charge par les services sociaux, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Ils vivaient dans les camps d’al-Roj et d’al-Hol, gérés par les Kurdes, où des milliers de proches de combattants et de sympathisants du groupe de l’EI sont détenus depuis la défaite de l’EI en Syrie en 2019, a déclaré à l’. une source kurde de la région.

La France a jusqu’à présent rapatrié 35 enfants, dont beaucoup sont orphelins.

Des groupes de défense des droits ont fait pression sur les gouvernements européens pour permettre aux enfants de revenir des camps surpeuplés pour vivre avec des proches.

Les responsables kurdes ont également fait pression sur les pays pour qu’ils reprennent leurs citoyens, avertissant qu’ils n’ont pas les ressources pour garder les prisonniers indéfiniment.

Selon le centre d’analyse du terrorisme CAT, 13 djihadistes français dont Hayat Boumedienne, le partenaire de l’un des trois hommes qui ont perpétré des attentats terroristes meurtriers à Paris en janvier 2015, se sont échappés en Syrie.

La France a insisté sur le fait qu’elle ne reprendrait que les enfants, les mères devant rester devant la justice locale, ainsi que leurs maris.

Mais beaucoup de femmes ont refusé d’être séparées de leurs enfants.

>> La France traduite en justice pour avoir refusé de rapatrier les enfants des jihadistes

(. avec .)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.