Accueil WTF Des manifestants ont frappé la voiture du roi avec des pierres lors...

Des manifestants ont frappé la voiture du roi avec des pierres lors d’émeutes après la mort d’un homme noir détenu

Des manifestants se sont affrontés avec la police à la suite de la mort d’Ibrahima en détention en Belgique (Photo: AP / Rex / EPA))

La voiture du roi belge a été prise dans de violents troubles mercredi à la suite de la mort d’un Noir en garde à vue.

Son véhicule a été touché par des pierres lorsque des manifestants ont lancé des missiles sur la police et ont déclenché des incendies dans la rue, avant que la police ne procède à 116 arrestations.

Les médias locaux ont rapporté que la voiture se trouvait derrière un cordon de police et à la périphérie de la manifestation lorsqu’elle a été frappée par des projectiles dirigés contre la police par des manifestants ignorant la présence du roi.

Dans des images vues par la BBC, des manifestants ignorant que le roi était à l’intérieur peuvent apparemment être vus en train de bombarder la voiture, mais le palais royal a déclaré qu’il n’était jamais dans une situation dangereuse et que le conducteur a changé de route sous la protection de la police.

Les procureurs belges ont demandé la nomination d’un juge d’instruction à la suite du décès d’IB, un jeune de 23 ans arrêté par des policiers la semaine dernière et emmené dans un poste de police de Bruxelles.

L’intervention a été annoncée alors que des centaines de manifestants, certains d’entre eux portant des pancartes Black Lives Matter, se sont rassemblés dans la capitale belge pour demander aux autorités d’expliquer comment l’homme est décédé dans la nuit du samedi 9 janvier, après avoir été transféré à l’hôpital.

La police a déclaré que la plupart des violences avaient eu lieu après la fin d’une manifestation largement pacifique d’environ 500 manifestants au centre-ville de Bruxelles.

Des images montrent des manifestants se rassemblant pacifiquement et tenant des pancartes demandant justice pour ‘Ibrahima’, avant que la police anti-émeute n’arrive et ne commence à cibler les gens avec ce qui semble être du gaz poivré.

La police a déclaré: «Un groupe de manifestants (50 à 100 personnes) est resté sur place et a causé divers incidents et dégradations», ajoutant que plusieurs policiers ont été blessés dans les affrontements.

Pour visionner cette vidéo, veuillez activer JavaScript et envisager de passer à un navigateur Web prenant en charge la vidéo HTML5

Cela vient après que le bureau du procureur a déclaré qu’IB avait été arrêté après avoir prétendument tenté de fuir des agents contrôlant un groupe de personnes rassemblées dans la capitale malgré les mesures de coronavirus restreignant les rassemblements sociaux.

Il a été emmené dans un poste de police où il s’est évanoui, puis transféré dans un hôpital, où il a été déclaré mort, a indiqué le bureau.

Il a ajouté que le Comité P de Belgique, un organisme indépendant supervisant les services de police, enquêtait et qu’un coroner avait été désigné pour effectuer une autopsie ainsi que des tests de toxicologie.

Les médias belges ont rapporté qu’IB avait commencé à enregistrer la police avec son smartphone samedi lorsque les agents avaient décidé de procéder à un contrôle d’identité sur lui.

Le bureau du procureur a déclaré avoir saisi des images de vidéosurveillance, à la fois au poste de police et sur les lieux de l’arrestation de l’homme.

Des gens crient des slogans dans la capitale belge, Bruxelles, mercredi 13 janvier 2021, lors d'une manifestation demandant aux autorités de faire la lumière sur les circonstances entourant la mort d'un Noir de 23 ans qui a été arrêté par la police la semaine dernière à Bruxelles.  La manifestation au centre-ville de Bruxelles s'est déroulée dans une large mesure pacifique mais a été marquée par des incidents déclenchés par des émeutiers qui ont lancé des projectiles sur les forces de police et mis le feu avant d'être dispersés.  (Photo AP / Francisco Seco)
Les manifestants ont appelé à mettre fin aux brutalités policières (Photo: AP)

epa08935421 Des émeutiers ont incendié un commissariat de police après une manifestation pour demander justice dans l'affaire Ibrahim, 23 ans, décédé le 9 janvier à Bruxelles, Belgique, le 13 janvier 2021. Le parquet de Bruxelles a demandé le 13 janvier la nomination de un juge d'instruction pour poursuivre l'enquête qui a été ouverte le 11 janvier.  L'homme de 23 ans est décédé le 9 janvier dans un hôpital où il a été conduit par la police environ une heure après son arrestation dans la zone de police Bruxelles Nord.  EPA / STEPHANIE LECOCQ
Des émeutiers ont brisé des fenêtres à Bruxelles (Photo: EPA)

epa08935496 Des émeutiers ont mis le feu à une barricade après une manifestation pour demander justice dans le cas d'Ibrahim, 23 ans, décédé le 9 janvier à Bruxelles, Belgique, le 13 janvier 2021. Le parquet de Bruxelles a demandé le 13 janvier la nomination d'un juge d'instruction pour poursuivre l'enquête qui a été ouverte le 11 janvier.  L'homme de 23 ans est décédé le 9 janvier dans un hôpital où il a été conduit par la police environ une heure après son arrestation dans la zone de police Bruxelles Nord.  EPA / STEPHANIE LECOCQ
Les manifestants ont également allumé des incendies (Photo: EPA)

Crédit obligatoire: Photo Isopix / REX (11706234ap) Manifestation après la mort du jeune Ibrahima alors qu'il était en garde à vue.  La famille a organisé une manifestation pour exiger une justice transparente.  La manifestation a dégénéré et plusieurs incidents ont eu lieu, dont un incendie dans un poste de police.  Manifestation après la mort d'Ibrahima, Bruxelles.  Belgique - 13 janv.2021
La police des émeutes a été déployée (Photo: REX)

Bruxelles, Belgique - 13 janvier: des manifestants s'affrontent avec des policiers alors que des centaines de manifestants se rassemblent autour de la `` Gare du Nord '' lors d'une manifestation après la mort d'Ibrahima Barrie, 23 ans, au poste de police, qui a été arrêté par la police sur le soir du samedi 9 janvier au motif qu'il n'a pas respecté le couvre-feu, à Bruxelles, Belgique, le 13 janvier 2021. (Photo de Dursun Aydemir / Agence Anadolu via Getty Images)
La voiture du roi a été brièvement rattrapée par les manifestations (Photo: Anadolu)

Sa famille et son avocat ont rencontré le procureur en chef mercredi matin. Le bureau du procureur a déclaré avoir reçu des garanties que «tous les moyens sont et seront mis en œuvre pour faire la lumière sur ce qui s’est passé».

Selon un communiqué de la police, les manifestants ont également allumé des incendies et endommagé du mobilier urbain et des véhicules de police. Ils ont également brisé une fenêtre et une porte dans un poste de police.

Ibrahima Barrie
Une photo de la victime, nommée par les autorités uniquement comme «  IB  », mais par les manifestants comme Ibrahima

BRUXELLES, BELGIQUE - 13 JANVIER: Les agents de santé font les premiers soins à la suite de l'affrontement entre la police et les manifestants alors que des centaines de manifestants se rassemblent autour de la `` Gare du Nord '' lors d'une manifestation après la mort d'Ibrahima Barrie, 23 ans, au poste de police, qui a été arrêté par la police dans la soirée du samedi 9 janvier au motif qu'il ne respectait pas le couvre-feu, à Bruxelles, Belgique, le 13 janvier 2021 (Photo de Dursun Aydemir / Agence Anadolu via Getty Images)
Les agents de santé fournissent les premiers soins après les affrontements (Photo: Anadolu)

Bruxelles, Belgique - 13 janvier: des policiers montent la garde alors que les manifestants se rassemblent autour de la `` Gare du Nord '' lors d'une manifestation après la mort d'Ibrahima Barrie, 23 ans, au poste de police, qui a été arrêté par la police dans la soirée de samedi , 9 janvier au motif qu'il n'a pas respecté le couvre-feu, à Bruxelles, Belgique, le 13 janvier 2021. (Photo de Dursun Aydemir / Anadolu Agency via Getty Images)
Des policiers montent la garde alors que les manifestants se rassemblent autour de la gare du Nord (Photo: Anadolu)

Bruxelles, Belgique - 13 janvier: les manifestants ont tiré au poste de police alors que les policiers les intervenaient alors que les manifestants se rassemblaient autour de la `` Gare du Nord '' lors d'une manifestation après la mort d'Ibrahima Barrie, 23 ans, au poste de police, qui a été arrêté par la police dans la soirée du samedi 9 janvier au motif qu'il n'a pas respecté le couvre-feu, à Bruxelles, Belgique, le 13 janvier 2021. (Photo de Dursun Aydemir / Agence Anadolu via Getty Images)
Les manifestants ont pris pour cible un poste de police au milieu de la fureur après la mort d’un homme noir de 23 ans sous leur garde (Photo: Anadolu)

Cette vue générale montre des fenêtres brisées et des débris dans un poste de police sur la `` Place Liedts - Liedtsplein à Schaarbeek-Schaerbeek, Bruxelles, le 14 janvier 2021, après l'escalade d'une manifestation au cours de laquelle quelque 500 participants ont exigé plus d'informations après la mort de '' Ibrahima B ', décédé la semaine dernière après une intervention de la police.  (Photo par NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgique OUT (Photo par NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP via Getty Images)
Des vitres brisées et des débris dans un poste de police aujourd’hui (Photo: .)

30 enfants figuraient parmi les personnes arrêtées et un manifestant a été pris en charge par les services d’ambulance, a ajouté la force.

Des images montrent des organisateurs de la manifestation qui tentent d’empêcher d’autres manifestants de s’impliquer dans la police.

« La justice doit traduire en justice ceux qui ont vandalisé et blessé cinq policiers, dont une policière hospitalisée », a déclaré jeudi le capitaine de la police fédérale Marc De Mesmaeker à la chaîne RTBF.

Il a ajouté: « Cela doit être fait avec soin, tout comme l’autre aspect de l’événement, la mort tragique d’Ibrahima, doit être traité avec soin. »

Le mouvement Black Lives Matter est devenu mondialement connu en 2020, à la suite de la mort de l’Américain George Floyd, un homme noir, en garde à vue.

Une attention renouvelée a également été accordée à la mort de personnes de couleur aux mains de la police dans divers pays du monde.

Contactez notre équipe de nouvelles en nous envoyant un e-mail à [email protected]

Pour plus d’histoires comme celle-ci, consultez notre page d’actualités.

PLUS: les partisans de Trump imitent la mort de George Floyd devant la bannière BLM

  • Les rois qui ont fait la France Tome VI : Louis XVI, le roi martyr - Georges Bordonove - Livre
    Biographie - Occasion - Bon Etat - Avec jaq - Succès du livre - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Les bêtes aussi ont le droit de vivre - Pierre Ferran - Livre
    Nature - Occasion - Bon Etat - Avec jaq - France-Empire GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Les aventures du roi Pausole - Pierre Louÿs - Livre
    Roman - Occasion - Bon Etat - Avec jaq - Gründ illustrée (1ère série) - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Le roi lépreux - Pierre Benoit - Livre
    Roman - Occasion - Etat Correct - Livre Bibliothèque avec étiq, tampon intérieur, Co - Les exotiques - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • L'adieu au roi - Pierre Schoendoerffer - Livre
    Roman - Occasion - Bon Etat - Avec jaq - Club Français du livre GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Le roi du bois - Pierre Michon - Livre
    Roman - Occasion - Etat Correct - Livre Bibliothèque avec étiq, tampon intérieur, Co - Verdier GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.