in

L’espion des années 60 de Benedict Cumberbatch arrive au cinéma en mars

Nous avons une toute nouvelle remorque pour Le Courrier. Alors que de nombreux grands films flashy ont été retardés en 2020, c’est celui qui a réussi à passer un peu sous le radar malgré un casting dirigé par Benedict Cumberbatch (Doctor Strange, The Imitation Game) et Rachel Brosnahan (House of Cards, The Marvelous Ms Maisel). Mais après avoir été repoussés à plusieurs reprises, Lionsgate et Roadside Attractions se préparent enfin à sortir l’espion / thriller en mars. Et cette nouvelle bande-annonce nous donne un aperçu de Cumberbatch en tant qu’espion improbable des années 60.

La bande-annonce s’ouvre à Londres vers 1960. Nous voyons le personnage de Benedict Cumberbatch, Greville Wynne, un vendeur croustillant qui finit par recevoir un appel inattendu de certains espions du gouvernement. Puisqu’il n’est qu’un civil, le KGB a moins de raisons de soupçonner qu’il est un espion. En tant que tel, il est recruté pour faire exactement cela; espionnez le gouvernement russe. Les enjeux sont importants alors que les tensions entre la Russie et le reste du monde augmentent. Ce vendeur sans méfiance finit par avoir un rôle important à jouer dans la collecte de renseignements cruciaux. Et oui, c’est basé sur une histoire vraie. Cela semble tendu et ressemble à un bon véhicule pour Cumberbatch, qui aura la chance de montrer ses compétences.

Le casting comprend également Merab Ninidze (Nulle part en Afrique, Jupiter’s Moon) et Jessie Buckley (Je pense à la fin des choses, Tchernobyl). Le film est réalisé par Dominic Cooke (On Chesil Beach) et écrit par Tom O’Connor (The Hitman’s Bodyguard). Le thriller avait précédemment été programmé pour une sortie en août 2020. Il a fait ses débuts au Festival du film de Sundance sous le titre Ironbark. Le studio a choisi de changer cela pour la sortie. À l’époque de l’annonce de la date d’août, les coprésidents de Roadside Attractions Howard Cohen et Eric d’Arbeloff ont exprimé la conviction que ce serait un incontournable pour les cinéphiles.

Les choses se sont déroulées beaucoup plus lentement que le studio ne l’avait prévu, en termes de remise sur pied des salles de cinéma. Mais le public pourrait bien être intéressé à voir Benedict Cumberbatch se lever à quelques manigances d’espionnage. Ce sera juste en mars au lieu d’août. Bien que son potentiel au box-office soit encore probablement limité, la plupart des films ne se portant pas particulièrement bien ces derniers mois.

The Courier est un thriller d’espionnage dans la vraie vie, l’histoire d’un homme d’affaires britannique modeste Greville Wynne (Benedict Cumberbatch). Il est recruté dans l’un des plus grands conflits internationaux de l’histoire. Le MI-6 britannique et un agent américain de la CIA (Rachel Brosnahan) l’amènent et Wynne forme un partenariat secret et dangereux avec l’officier soviétique Oleg Penkovsky (Merab Ninidze) dans le but de fournir des renseignements critiques nécessaires pour empêcher une confrontation nucléaire et désamorcer le Crise des missiles cubains.

Benedict Cumberbatch travaille actuellement sur Doctor Strange dans le multivers de la folie, reprenant à nouveau son rôle de sorcier suprême pour Marvel. Rachel Brosnahan, quant à elle, tourne La merveilleuse saison 4 de Mme Maisel. Le Courrier sort en salles le 19 mars à partir des attractions routières. Assurez-vous de vérifier la bande-annonce par vous-même.

Le courrier Poster

Sujets: Le Courrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.