in

L’Iran rejette les nouvelles discussions ou les participants à l’accord nucléaire mondial

Délivré le: 30/01/2021 – 17:21

Le ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté samedi toute nouvelle négociation ou modification des participants à l’accord nucléaire de Téhéran avec les puissances mondiales, après que le président français Emmanuel Macron a déclaré que toute nouvelle négociation devrait inclure l’Arabie saoudite.

« L’accord nucléaire est un accord international multilatéral ratifié par la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui n’est pas négociable et les parties à celui-ci sont claires et immuables », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Saeed Khatibzadeh, cité par les médias d’Etat.

L’Iran a commencé à enfreindre les limites de l’accord sur les activités d’enrichissement d’uranium après que Washington se soit retiré du pacte en 2018 sous le président Donald Trump et a réimposé des sanctions économiques à Téhéran.

La nouvelle administration du président Joe Biden a déclaré qu’elle rejoindrait l’accord, mais seulement après que Téhéran reprendra le plein respect de ses conditions.

L’Arabie saoudite et son allié, les Émirats arabes unis, ont déclaré que les États arabes du Golfe devraient cette fois être impliqués dans toute discussion, qui, selon eux, devrait également aborder le programme de missiles balistiques de l’Iran et son soutien aux mandataires du Moyen-Orient.

Dans ses commentaires de vendredi, cités par la télévision Al Arabiya, Macron a souligné la nécessité d’éviter ce qu’il a appelé l’erreur d’exclure d’autres pays de la région lors de la négociation de l’accord de 2015.

L’Arabie saoudite, qui est enfermée dans plusieurs guerres par procuration dans la région avec Téhéran, y compris au Yémen, a soutenu la campagne de «pression maximale» de Trump contre l’Iran.

Macron a déclaré que toute nouvelle négociation sur l’accord nucléaire avec l’Iran serait très « stricte » et qu’il restait très peu de temps pour empêcher Téhéran d’avoir une arme nucléaire. Khatibzadeh a déclaré que Macron devrait « faire preuve de retenue ».

« Si les responsables français s’inquiètent de leurs énormes ventes d’armes aux États arabes du golfe Persique, ils feraient mieux de reconsidérer leur politique », a déclaré Khatibzadeh. « Les armes françaises, ainsi que d’autres armes occidentales, provoquent non seulement le massacre de milliers de Yéménites, mais sont également la principale cause de l’instabilité régionale. »

(.)