in

Quand Tom Petty et Stevie Nicks ont couvert les «  aiguilles et épingles  »

Le premier album live officiel de Tom Petty, 1985’s Pack Up the Plantation: Live !, couvrait un large éventail de matériel. Des chansons plus anciennes de Heartbreaker aux morceaux nouvellement sortis, il y en avait pour tous les goûts – y compris son partenaire de chant fréquent, Stevie Nicks. Après de nombreuses collaborations antérieures, Petty l’a invitée en toute confiance à faire équipe à nouveau pour une reprise de « Needles and Pins », une combinaison qui avait du sens.

«Certains de mes meilleurs souvenirs musicaux d’elle sont assis sur le canapé et jouant de la guitare pendant qu’elle chante», a déclaré Petty au Toronto Sun en 2014. Alors qu’ils naviguaient chacun sur leur propre chemin, les deux auteurs-compositeurs ont trouvé rassurant d’avoir un soutien en dehors de leur bandes respectives.

« Il m’a donné beaucoup de conseils sur des trucs », se souvient Nicks à Rolling Stone en 2017. « Il était le genre de personne qui a dit: » Voici mon conseil. Si vous le prenez, c’est parfait. Sinon, c’est bien. aussi.' »

La première collaboration de Petty et Nicks est venue en 1981 à la demande de Nicks. Cherchant à sonner comme les Heartbreakers mais interdisant de rejoindre le groupe elle-même (« No girls allowed » était la façon dont Nicks se souvenait avoir entendu Doug Morris, alors président d’Atlantic Records.), Elle opta pour la meilleure chose suivante: le producteur Jimmy Iovine – s’est finalement mérité un duo Petty, « Stop Draggin ‘My Heart Around », pour son premier album solo, Bella Donna.

« J’ai presque préféré la musique des Heartbreakers à la musique de Fleetwood Mac à ce moment-là », a déclaré Nicks dans le documentaire 2007 Runnin ‘Down A Dream. «J’ai donc appelé Jimmy Iovine et lui ai demandé s’il envisageait de produire mon premier disque solo. Je pensais que c’était peut-être la façon d’obtenir le son de Tom Petty et des Heartbreakers. Et je voulais être ami avec Tom et ami avec les Heartbreakers.

Cependant, leur chimie intense a conduit les fans à se demander inévitablement: étaient-ils vraiment juste des amis?

« J’ai poussé sur cette question », se souvient le biographe de Petty, Warren Zanes, « lui disant, après m’avoir dit qu’ils n’étaient pas en couple, » Tu parles comme un couple. Tom m’a regardé et a dit: «Nous avons eu notre temps.

Indépendamment des détails, la relation entre Petty et Nicks était toujours calme et productive. Un autre duo, « Insider », est apparu sur l’album de Petty en 1981, Hard Promises.

« Il n’y avait pas de drame entre elle et les Heartbreakers », a déclaré le claviériste Benmont Tench à Classic Rock. «Dans Fleetwood Mac, il y avait beaucoup de choses personnelles en cours. Puis elle entre dans la salle avec nous, un groupe de rock’n’roll dirigé par un gars qu’elle adore. Je pense que c’était une bouffée d’air frais pour elle.

Une version live de « Insider » apparaît également sur Pack Up the Plantation: Live !, mais « Needles and Pins » offre une vitrine unique pour Nicks et Petty. La chanson a été écrite à l’origine en 1963 par Sonny Bono (Sonny et Cher) et Jack Nitzsche, un collaborateur de longue date avec Phil Spector. « Needles and Pins » a été couvert par divers autres artistes comme les Searchers, les Ramones et Gene Clark. Mais il a été initialement chanté par Jackie DeShannon, prouvant que l’air accueillait à la fois des voix masculines et féminines – et était parfait pour Petty et Nicks en 1985.

« En 1978, nous venions de sortir notre deuxième album, et j’ai commencé à recevoir des appels de quelqu’un que je n’avais jamais rencontré auparavant, mais elle était vraiment gentille », a déclaré Petty 32 ans après « Needles and Pins », présentant Nicks à son juillet 2017. concert d’été à Hyde Park à Londres. « Et au fil des ans, nous sommes devenus très proches, et elle est la fille honoraire de notre groupe – Stevie! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.