in

Snoop Dogg partage ses réflexions sur l’acteur qui le jouerait dans un biopic

Snoop Dogg a une carrière et une vie qui méritent d’être racontées sur grand écran. Pourtant, une partie de l’attrait du Doggfather est son apparence, sa voix et son style uniques. En conséquence, il ne peut pas demander à n’importe quel acteur de le représenter au moment où son histoire doit être racontée.

Lors d’une interview avec l’Associated Press lundi, Snoop a expliqué qu’il admirait beaucoup d’acteurs mais qu’il ne savait pas si la bonne personne pour le représenter avait été trouvée.

« Il y a tellement d’acteurs de drogue qui ont honoré l’écran et il y a tellement d’acteurs de drogue qui n’ont pas encore fait la grâce de l’écran. Je ne sais pas qui pourrait me jouer. Il faudrait que ce soit quelqu’un qui pourrait me convaincre », a déclaré Snoop .

Il a ensuite expliqué qu’il envisageait que l’acteur qui le joue aurait la portée et le soin d’incarner ses manières de la même manière que Jamie Foxx a dépeint Ray Charles.

« Quand je pense à quelqu’un qui vous joue, je pense à la façon dont Jamie Foxx a joué Ray », at-il poursuivi. « C’était comme sur place. Je devrais donc me trouver un Jamie Foxx ou quelqu’un qui pourrait réellement devenir Snoop Dogg à l’écran et me donner tout cet élément. Et je ne sais pas si cette personne est là-bas ou l’a encore fait. à découvrir. Mais quand j’arriverai à ce point, je le trouverai. « 

Snoop élabore l’histoire de sa vie depuis un certain temps. En 2018, il a révélé qu’il amenait Lee Daniels et Ryan Coogler à la table pour aider la vision à prendre vie. Pourtant, parce que sa carrière et son histoire sont si vastes, Snoop pense qu’il serait préférable que sa vie soit racontée dans un format de série en plusieurs parties similaire à la série originale de Netflix Narcos.

« Vous voyez comment Narcos est passé d’Escobar au cartel de Cali, maintenant il est sur le point de se rendre au Mexique », avait-il déclaré à l’époque. «Je pense comme un biopic de Snoop Dogg: fin des années 60 avec ma mère et mon père; pop au Vietnam; années 70, quand je suis né en 71, à l’époque hippie en grandissant; années 80, football, vente de bonbons – euh oh! —cocaïne, vente de drogue, gang-bang; années 90 — euh! —rap […] Vous voyez ce que je dis? Pour moi, c’est plus séduisant qu’un film de Snoop Dogg de deux heures. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings