in

Des laboratoires français lancent la production de vaccins Moderna et Pfizer Covid-19

Publié le: 03/02/2021 – 10:56

Un laboratoire français commencera à produire le vaccin Covid-19 de Moderna en mars, tandis qu’un autre commencera à fabriquer le vaccin de Pfizer et BioNTech en avril, a déclaré mercredi la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher.

Le président Emmanuel Macron a promis mardi que quatre sites sur le sol français commenceraient bientôt à fabriquer des vaccins contre les coronavirus, alors que son gouvernement suscite de vives critiques sur la lenteur de sa campagne de vaccination.

La fierté française a également pris un coup après que son géant pharmaceutique Sanofi a déclaré que son vaccin Covid-19 ne serait prêt que plus tard cette année.

>> «  Humiliation  »: les Français voient les flops du vaccin Covid-19 comme un signe de déclin

La crise sanitaire a incité les gouvernements à faire pression pour une production plus généralisée de vaccins déjà disponibles, outrepassant la résistance farouche de l’industrie au partage des secrets de propriété intellectuelle.

« La production du premier site commencera en mars pour le vaccin Moderna », a déclaré Pannier-Runacher à la radio RTL.

« Nous aurons ensuite un site de production en avril pour le vaccin Pfizer-BioNTech », a-t-elle déclaré.

« Et en mai, nous devrions produire le vaccin CureVac, pour lequel nous attendons l’approbation », a ajouté le ministre, faisant référence à la société allemande de biotechnologie qui pourrait démarrer la production française dans un laboratoire appartenant à Fareva.

Un laboratoire français de Sanofi commencera à fabriquer le vaccin Pfizer-BioNTech au deuxième trimestre, alors même qu’il poursuit ses recherches sur son propre vaccin, tout comme la société française Delpharm.

«  Aucun obstacle  » au Spoutnik russe

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que le vaccin russe Spoutnik V pourrait être utilisé en France à condition qu’il réponde aux «normes scientifiques» et aux «normes» européennes.

« Si Spoutnik est confirmé et approuvé par l’Agence européenne des médicaments et la plus haute autorité sanitaire française, il n’y aura aucun obstacle à sa distribution », a-t-il déclaré à la radio Europe 1.

Selon une étude publiée par la revue médicale britannique Lancet, des chercheurs russes affirment qu’un essai du vaccin Spoutnik V a révélé son efficacité à 91%.

Interrogé mardi sur le vaccin russe, Macron a déclaré qu’il avait envoyé une mission scientifique en Russie et que les échanges étaient positifs.

« Mais pour approuver un vaccin, une demande de mise sur le marché doit d’abord être faite. Dès qu’une demande est faite, les autorités européennes et nationales l’étudieront de manière indépendante et, en fonction des résultats, l’approuveront ou non. Ce n’est pas un décision politique mais décision scientifique », a-t-il déclaré.

La France espère éviter un nouveau verrouillage national alors que le nombre de cas de coronavirus augmente, les autorités signalant mardi 404 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, ainsi qu’une nouvelle augmentation des cas de soins intensifs à 3270 au total.

(. avec .)

Regardez JAHKOY & Fabolous dans la vidéo « Exes and Summer Flings »

Ricky Gervais appelle les téléspectateurs «  After Life  » les meilleurs fans de tous les temps  » pour le succès majeur de la sitcom