in

Une femme du Texas victime d’une arnaque de 100 000 $ après être tombée amoureuse du faux Bruno Mars

Nev et Max auraient pu sauver une femme beaucoup d’argent.

La filiale ABC locale de Houston a rapporté mardi que Chinwendu Azuonwu devrait comparaître devant le tribunal pour blanchiment d’argent au troisième degré. Azuonwu a été accusé le mois dernier après avoir prétendument escroqué une femme sur 100 000 dollars en se faisant passer pour Bruno Mars.

Selon des documents judiciaires, Azuonwu fait partie d’un programme qui a eu lieu entre septembre et octobre 2018 et ciblait une femme de 63 ans dans le nord du Texas. La femme non identifiée a déclaré à la police qu’elle avait créé une page Instagram à la recherche d’une compagnie avant qu’un compte prétendant être la chanteuse ne la contacte. Le récit lui a fait croire que Mars cherchait à avoir une relation significative avec elle et la femme est tombée amoureuse.

La femme croyait que c’était Mars car le compte avait envoyé plusieurs photos du chanteur en tournée avec d’autres artistes. Elle a également dit à la police que le faux compte prétendait vouloir quitter la tournée pour elle. Ensuite, le compte Mars a alors commencé à demander de l’argent. On lui aurait demandé d’écrire un chèque de 10 000 $ à un «ami du groupe» pour les «frais de tournée». Puis, deux jours plus tard, le compte lui a demandé de donner 90 000 $.

L’argent a été déposé sur différents comptes détenus par Azuonwu et son prétendu complice, Basil Amadi. Des bons de souscription ont été émis, concluant qu’un dépôt de 90 000 $ avait été fait à Azuonwu puis retiré jusqu’à un solde nul. Les enquêteurs ont interrogé Amadi et Azuonwu séparément. Azuonwu a affirmé ne pas savoir d’où venait l’argent, mais Amadi a admis connaître Azuonwu. Les deux hommes ont depuis été accusés de blanchiment d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.