in

L’attaché de presse adjoint de la Maison Blanche démissionne après avoir menacé de «détruire» un journaliste

L’attaché de presse adjoint de la Maison Blanche qui aurait menacé un journaliste de Politico a démissionné.

L’attaché de presse adjoint de la Maison Blanche, TJ Ducklo, a démissionné après avoir prétendument menacé un journaliste de Politico. Le journaliste travaillait sur une histoire sur la relation de Ducklo avec un autre journaliste. Il a menacé de «détruire» le journaliste Politico.

Maison Blanche, Politico
Alex Wong / .

Ducklo s’est excusé et a annoncé sa démission sur Twitter, samedi soir:

Aucun mot ne peut exprimer mes regrets, mon embarras et mon dégoût pour mon comportement. J’ai utilisé un langage qu’aucune femme ne devrait jamais avoir à entendre de qui que ce soit, surtout dans une situation où elle essayait simplement de faire son travail. C’était un langage odieux, irrespectueux et inacceptable. Je suis dévasté d’avoir embarrassé et déçu mes collègues de la Maison Blanche et le président Biden, et après une discussion avec les responsables des communications de la Maison Blanche ce soir, j’ai démissionné de mon poste et je ne reviendrai pas de congé administratif.

Je sais que c’était terrible. Je sais que je ne peux pas le reprendre. Mais je sais aussi que je peux en tirer des leçons et faire mieux. Cet incident n’est pas représentatif de qui je suis en tant que personne et je serai déterminé à regagner la confiance de tous ceux que j’ai laissés tomber à cause de mes actions intolérables.

L’attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré qu’elle avait accepté la démission de Ducklo. Le président Joe Biden a déclaré en janvier qu’il licencierait n’importe lequel de ses collaborateurs « sur place » s’il manquait de respect aux autres.

[Via]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.