in ,

Les enfants de Windermere, l’histoire vraie de 300 enfants survivants de la Shoah sur France 3

Inédit en France, le film britannique Les Enfants de Wildermere est diffusé ce dimanche 11 avril à 21h05 sur France 3 et également disponible sur Salto.

Les enfants de Windermere est un récit biographique racontant l’histoire de 300 enfants juifs, tous survivants de la Seconde Guerre mondiale. Le long-métrage suit la phase de reconstruction des enfants, qui ont été libérés des camps de concentration et ont trouvé refuge en Angleterre.

Nous allons voir comment le personnel d’un camp installé au domaine de Calgarth, près du lac Windermere, aide les enfants à retrouver un sentiment de normalité et à dépasser les horreurs du génocide nazi.

Comme le film est basé sur les expériences des enfants survivants, vous vous demandez peut-être dans quelle mesure le récit est basé sur la réalité. Nous allons vous expliquer la vérité qui se cache derrière Les enfants de Windermere.

La véritable histoire des Enfants de Windermere, expliquée

Après la guerre, 305 enfants survivants (et un passager clandestin) ont été amenés sur les côtes britanniques au cours de l’été 1945. Les réfugiés juifs avaient été libérés des camps de concentration, alors que la guerre touchait à sa fin. Non seulement ils étaient séparés depuis longtemps de leurs familles, mais ils n’avaient aucun bien et personne vers qui se tourner. Les enfants venaient de différents endroits, certains de Berlin, d’autres de la campagne polonaise, ou de lieux comme Varsovie et la Tchécoslovaquie. Si certains ont grandi dans la pauvreté, d’autres ont connu le confort de la classe moyenne. La plupart des réfugiés étaient des garçons, mais il y avait environ 40 filles.

Quelques mois après la libération, 10 avions de la RAF (Royal Air Force) reçoivent l’ordre de transporter les jeunes réfugiés à Crosby-on-Eden, près de Carlisle. Le projet est organisé par le World Jewish Relief (Secours juif mondial). Leonard Montefiore, un éminent humaniste et philanthrope juif, a réussi à faire pression sur le gouvernement pour qu’il autorise les enfants juifs à entrer en Grande-Bretagne.

Le premier groupe d’enfants provenait du camp de Theresienstadt. On pense que le village de Cumbria a été choisi parce que l’air frais et l’environnement serein aideraient les enfants à guérir. Au bord du lac Windermere, les enfants ont commencé à traiter leur traumatisme par la peinture. Ils ont appris l’anglais, fait du vélo et joué au football. Lentement, les enfants ont commencé à se rétablir.

À Windermere, une équipe s’est occupée de ces enfants. Oscar Friedmann, un psychologue pour enfants, dirigeait l’équipe. Il était accompagné de Marie Paneth, une art-thérapeute, et de Jock Lawrence, l’entraîneur sportif.

Que sont devenus les enfants de Windermere ?

La plupart des enfants de Windermere ont grandi et ont réussi dans la vie. Ike Alterman est né en Pologne et a fini par atteindre Windermere, après avoir séjourné à Auschwitz, Buchenwald et Theresienstadt. Il s’est installé à Manchester et s’est construit une carrière extraordinaire en tant que bijoutier et monteur de diamants.

Sam Laskier est également né à Varsovie, en Pologne. Il a passé du temps dans le ghetto de Varsovie, avant de devenir prisonnier à Blizin, Auschwitz/Birkenau, Buchenwald et Theresienstadt. Finalement, en Angleterre, il a retrouvé Rushka, sa sœur, et s’est installé à Manchester avec sa femme, Blanche.

Aujourd’hui, à 92 ans, il est l’un des derniers survivants vivants de la Shoah. Sam a parlé au HuffPost de son séjour à Windermere, déclarant : « L’une des choses qui nous a aidés à Windermere, c’est que, même si nous n’avions personne d’autre et que nous venions tous d’endroits différents, nous avions une chose en commun, à savoir notre souffrance. Grâce à cela, nous avions l’impression de former une grande famille. »

Harry Olmer est un autre réfugié polonais qui a poursuivi sa carrière de dentiste, après avoir été formé à Glasgow. Bien qu’il ait souffert de traumatismes, même après son arrivée à Windermere, Harry n’a pas beaucoup parlé des camps de concentration. Il disait : « Genug, dass du es gesehen hast, must nicht daruber sprechen. » (Il est suffisant de l’avoir vu pour ne pas avoir à en parler).

Sir Ben Helfgott a été prisonnier dans trois camps de concentration, avant d’arriver à Windermere. Il a la particularité d’être l’un des deux athlètes juifs qui ont participé aux Jeux olympiques après avoir survécu à la Shoah. Ben a représenté la Grande-Bretagne en haltérophilie aux Jeux olympiques de 1956 et 1960. Il a également remporté une médaille de bronze aux Jeux du Commonwealth. Ben a été fait chevalier en 2018 par le prince Charles pour la mémoire et l’éducation de l’Holocauste.

Qu’est-il arrivé aux psychologues et conseillers pour enfants de Windermere ?

Oscar Friedmann est né en Allemagne en 1903. Il a suivi une formation d’enseignant et de travailleur social, se spécialisant dans le travail avec les garçons délinquants. Avant le début de la guerre, Oscar a été envoyé dans le camp de concentration de Sachsenhausen, à Oranienburg. Il a été libéré en 1938 et avait l’intention de retourner en Allemagne. Cependant, il s’est installé en Angleterre et a travaillé avec les enfants de Windermere en 1945, à la demande de Leonard Montefiore. Oscar est décédé en 1958.

Marie Paneth est une Autrichienne née en 1895. Elle a grandi dans une famille d’universitaires à Vienne et a connu la famille de Freud. Comme le mari de Marie était juif, leur famille a déménagé en Angleterre dans les années 1930. Elle a travaillé avec des enfants orphelins et délinquants aux côtés de la fille de Freud, Anna. Elle a été la pionnière de l’art-thérapie, qu’elle a pratiquée même après Windermere. Marie est décédée en 1986. Jock Lawrence est un Écossais qui a fait partie du camp de Windermere après avoir répondu à un appel pour un maître de jeux. Il est décédé en 1995.

Les enfants de Windermere est diffusé ce dimanche 11 avril 2021 à 21h05 sur France 3. Si vous l’avez raté, vous pouvez toujours voir le long-métrage en streaming sur Salto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.