in

Le Labyrinthe 2 : La terre brûlée sur TF1, le deuxième volet de la trilogie à voir ce soir !

Ce mardi 20 avril à 21h05, TF1 diffuse Le Labyrinthe : La Terre brûlée, le deuxième volet de la trilogie. Le Labyrinthe 1 a été diffusé mardi dernier et le Labyrinthe 3 ou Le Labyrinthe : Le Remède mortel sera diffusé mardi prochain pour clore la trilogie mettant en vedette Dylan O’Brien dans le rôle de Thomas.

Le Labyrinthe 2 , la terre brûlée, deuxième film de la trilogie

De quoi parle Le Labyrinthe 2 ?

Après s’être réveillé dans une clairière mystérieuse, sans aucun souvenir de son ancienne vie, Thomas (Dylan O’Brien) a réussi à guider un groupe de compagnons de captivité à travers un labyrinthe mortel et à les faire sortir dans le monde réel. En sortant du labyrinthe, Thomas découvre qu’ils étaient tous captifs du Monde en Catastrophe : Killzone Experiment Department (alias WICKED) – qui testait des adolescents afin de combattre une menace post-apocalyptique. Libérés du contrôle du WICKED, les Blocards sont secourus par une mystérieuse tierce partie qui transporte Thomas et ses amis dans une installation sécurisée où le groupe peut se reposer, manger et se doucher.

Cependant, lorsque Teresa est séparée de ses compagnons Blocards par un groupe de chercheurs du centre, Thomas commence à se demander si leurs hôtes sont des amis ou des ennemis, ce qui amène les survivants du labyrinthe à organiser une nouvelle fois leur évasion. Sans aucun souvenir de la vie à l’extérieur, Thomas prend un pari et conduit ses compagnons dans « La Terre brûlée », les ruines désertiques de la civilisation, où vivent des scélérats dépravés, des super-tempêtes mortelles et les mystérieux mais mortels « Fondus ».

Faut-il regarder Le Labyrinthe : La Terre brûlée ?

De retour pour réaliser Le Labyrinthe 2, le réalisateur Wes Ball poursuit l’histoire très sérialisée qu’il a commencée dans Le Labyrinthe. Comme le dernier film, La Terre Brûlée s’éloigne de la série de romans de James Dashner, et Wes Ball (avec le scénariste T.S. Nowlin) apporte une fois de plus des modifications importantes à l’adaptation du livre pour le grand écran. Le réalisateur a développé une autre entrée solide dans cette série de films pour jeunes adultes, faisant avancer l’intrigue à un rythme soutenu ; cependant, les fans les plus dévoués de la série de films Le Labyrinthe seront amenés à se gratter la tête devant plusieurs de ses changements. Le résultat est un chapitre respectable, bien que légèrement moins unique, de la trilogie de Ball – empruntant un trope après l’autre à des contes post-apocalyptiques supérieurs pour un récit amusant mais globalement creux.

Pour de nombreux spectateurs, Le Labyrinthe a constitué une diversion étonnamment fraîche (même si elle était mince), car la juxtaposition de la Clairière et du Labyrinthe a donné lieu à une configuration inventive et carrément obsédante. Cependant, même si Ball a ouvert la porte à un public de cinéphiles occasionnels, en faisant le pari que les passionnés du livre ne s’attarderont pas trop sur les changements, l’histoire de La Terre brûlée est liée au film précédent, ce qui signifie que les cinéphiles qui n’ont pas vu Le Labyrinthe seront perdus pour une grande partie, voire la totalité, de La Terre brûlée.

Le Labyrinthe : La Terre brûlée, film de Wes Ball

Une bonne intrigue de départ qui se poursuit

En apparence, La Terre brûlée (et la trilogie Le Labyrinthe) est une aventure passionnante, avec un mystère central intriguant que Ball déploie régulièrement tout au long de ses trois films. Cependant, comparée à nombre de ses homologues de la série pour jeunes adultes (Hunger Games, Divergente et Harry Potter, pour n’en citer que quelques-uns), la série de films Le Labyrinthe manque cruellement de thèmes et de commentaires sociaux. En dépit de la course à travers un monde post-apocalyptique peuplé de factions humaines en guerre, de créatures effrayantes et de héros adolescents aux pouvoirs renforcés, La Terre brûlée, comme Le Labyrinthe 1 avant lui, se contente de schémas trop familiers – tant au niveau des personnages que de l’intrigue – qui font avancer le récit mais n’ont pas grand-chose à dire (ou une remarque particulièrement mémorable à faire sur l’humanité). C’est pourquoi, même si La Terre brûlée est un projet plus grand et plus ambitieux que son prédécesseur, les spectateurs qui ont été déçus par le premier film ne trouveront pas de révision inspirée dans le deuxième volet.

Avec Thomas déjà bien en place, Ball et O’Brien sont en mesure de faire évoluer et de développer un peu plus leur héros vedette pour La Terre brûlée. Au lieu du cliché du « nouveau », cette fois-ci, Dylan O’Brien peut explorer ce qui fait de Thomas un leader si compétent et compatissant. Les téléspectateurs en quête de réponses après le cliffhanger du premier volet trouveront dans Le Labyrinthe 2 un contexte très apprécié sur l’ancienne association du Blocard avec WICKED, qui leur permettra de mieux comprendre pourquoi Thomas est un héros (à l’intérieur du labyrinthe et dans le monde réel).

Dylan O'Brien dans Le Labyronthe la terre brûlée

Malheureusement, alors que Dylan O’Brien est sous les feux de la rampe et fait de Thomas un parangon à plusieurs niveaux, le reste du casting de La Terre brûlée est mis sur la touche. Minho (Ki Hong Lee), Teresa (Kaya Scodelario), Newt (Thomas Brodie-Sangster) et Frypan (Dexter Darden) sont réduits à être des caisses de résonance pour Thomas et d’autres personnages aux dialogues lourds, plutôt que des héros capables de posséder des compétences individuelles nécessaires à la survie du groupe. Minho, le favori des fans, a droit à quelques moments de gloire mais, comme la majorité des personnages de La Terre brûlée, il se contente le plus souvent d’attendre de Thomas qu’il donne le coup d’envoi.

De nouveaux personnages dans Le Labyrinthe 2

Les nouveaux ajouts au casting sont mitigés : Aidan Gillen (Game of Thrones) incarne Janson, un agent de sécurité à moustache, Giancarlo Esposito (Breaking Bad) joue le rôle de Jorge, un chef de gang excentrique mais coupable et divertissant, et Alan Tudyk (Firefly) mâche le décor dans le rôle d’un opportuniste/délinquant local, avec de brèves apparitions d’autres visages familiers, dont Lili Taylor, Barry Pepper et Patricia Clarkson. Après la brève introduction d’un autre coureur du labyrinthe, Aris Jones (Jacob Lofland), Brenda (Rosa Salazar), la prodige de Jorge, à qui l’on fait confiance, vole la vedette pendant les deux derniers tiers du film, avec un rôle dur mais vulnérable de Rosa Salazar qui jette également une lumière nouvelle sur Thomas.

Rosa Salazar dans le rôle de Brenda dans Le Labyrinthe la terre brûlée

Alors que Ball s’efforce de trouver un équilibre entre les personnages nouveaux et établis, les mystères et les réponses, ainsi qu’entre l’histoire de la suite et la préparation de Remède Mortel, le troisième film, le réalisateur place la barre très haut en matière d’action dans La Terre brûlée. Le Labyrinthe comportait un certain nombre d’éléments de décor passionnants, en particulier les altercations entre les Blocards et les monstrueux pleureurs. La Terre brûlée comprend néanmoins des moments véritablement palpitants (une poursuite à travers des gratte-ciel renversés est particulièrement saisissante) qui améliorent une base déjà divertissante.

L’avis d’Urban Fusions en bref

Les cinéphiles qui n’aiment pas les adaptations de livres pour jeunes adultes, qui se déroulent dans des visions dystopiques de la Terre, ne seront probablement pas conquis par ce deuxième volet de la série Le Labyrinthe de Ball. Le film est truffé de grandes lignes et de drames superficiels, mais La Terre brûlée maintient la barre semi-réussie de l’évasion cinématographique intrigante établie par The Maze Runner. Les fans qui ont apprécié le premier film ont de bonnes raisons de poursuivre la franchise, même si Ball n’a pas encore réussi à élever sa série au rang de plateforme de réflexion sur la condition humaine (exemple : L’histoire de l’autodétermination contre le totalitarisme dans Hunger Games).

Le Labyrinthe : La Terre brûlée est diffusée sur TF1 ce mardi 20 avril 2021 à partir de 21h05. Il faudra attendre mardi prochain pour voir le troisième et dernier film de la trilogie Le Labyrinthe, toujours sur TF1.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.