in

Bloodlands (Canal+) : un thriller tendu en Irlande du Nord

La série britannique qui se déroule en Irlande du Nord, Bloodlands, débarque en France sur Canal+ à partir de ce lundi 3 mai 2021 à 21h07. Quand il s’agit de séries policières, personne ne s’engage dans le meurtre comme les Britanniques.

Bloodlands, série britannique en Irlande du Nord

Alors que les whodunits américains se plient en quatre pour justifier les fusillades et les visites dans les clubs de strip-tease, nos voisins britanniques, eux, se concentrent sur l’humeur et l’angoisse, une combinaison mortelle lorsqu’elle est bien faite. Et Bloodlands le fait bien.

A la fois polar et thriller politique en quatre parties, Bloodlands raconte l’histoire de Tom Brannick, un détective chevronné qui enquête en Irlande du Nord sur l’enlèvement d’un ancien chef de l’IRA. Le coupable semble être le même assassin qui a tué la femme de Tom Brannick et d’autres personnes qui tentaient de mettre fin aux « Troubles » il y a plus de 20 ans.

Tom Brannick est aussi loin de Sonny Crockett qu’on peut l’être. Il préfère les pulls ternes. Les poches sous ses yeux pourraient contenir des balles. Tard le soir, il pleure.

Son personnage correspond au paysage. Bien que la campagne ressemble à un cadre approprié pour un pique-nique, elle est loin d’être glamour. Le réalisateur Pete Travis opte pour des pièces faiblement éclairées et des conditions si venteuses qu’on se demande comment les acteurs parviennent à rester debout. Le fait que le pays ait été déchiré si récemment n’est jamais loin de l’esprit du spectateur.

James Newitt dans Bloodlands

« Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l’Irlande du Nord, je veux qu’ils en sortent avec le sentiment d’un endroit qui se trouve en plein essor pour aller de l’avant, mais qui porte aussi les souvenirs profondément tragiques d’un passé violent »

C’est ce qu’a déclaré le créateur Chris Brandon, que Deadline a désigné comme l’un des dix meilleurs scénaristes britanniques en pleine ascension l’année dernière.

« Essayer de gérer ces deux choses en même temps est un conflit que je voulais centraliser dans le personnage principal. J’aime cette idée de frontières négligées. Je suppose que cela m’a amené à raconter une histoire qui utilise vraiment le paysage de l’Irlande du Nord pour souligner le drame que vit le personnage principal. »

Chris Brandon et le producteur exécutif Jed Mercurio, mieux connu pour avoir dirigé Line of Duty et Bodyguard, savent comment garder les téléspectateurs sous tension.

Cela commence par le rôle de Tom Brannick joué par James Nesbitt. Vous reconnaissez peut-être l’acteur pour son double rôle dans la production de Jekyll par la BBC en 2007, dans laquelle il jouait le médecin en titre et son alter ego, M. Hyde.

« D’une certaine manière, ce rôle ne semblait pas aussi amusant », a déclaré James Nesbitt lors d’une conférence de presse virtuelle avec l’équipe de production de Bloodlands. « Je ne veux pas dire ça comme un manque de respect. Jekyll était un rôle tellement frimeur. Vous pouviez faire ce que vous vouliez avec lui. Mais avec celui-ci, il fallait juste avoir confiance en soi. L’écriture est tellement, tellement bonne. Vous n’auriez jamais pu jouer auparavant dans votre vie, et vous pouviez faire chanter certains des textes de Chris. »

Toute modestie mise à part, la performance de James Nesbitt est essentielle pour vendre un rebondissement à la fin du deuxième épisode qui vous fera vaciller. Mais la révélation ne fonctionne pas si vous n’êtes pas pleinement investi dans les personnages.

« Sans crédibilité, nous n’avons rien », a déclaré Nesbitt. « Je pense que le public d’aujourd’hui se dit : ‘Pourquoi ont-ils pris cette décision ? Est-ce que je suis d’accord ? Est-ce que je peux la comprendre ? C’est ce que j’aime dans la notion de thriller. On peut être surpris, mais ensuite on essaie de comprendre pourquoi ».

Il est quasi certain que le rebondissement va vous faire réagir. En définitive, le fait que les Britanniques aient créé une autre série policière addictive n’est pas si surprenant.

Bloodlands est diffusé à partir du 3 mai sur Canal+ et dispo en streaming sur myCanal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.